Le fonctionnement, la crédibilité et la viabilité de la radio inscrit à l’ordre du jour des Etats généraux de la presse

0
65

Kinshasa, 13 Février 2020 (ACP).- Le ministre d’Etat, ministre de la Communication et médias, David-Jolino Diwampovesa Makelele a annoncé la tenue, dans les prochains jours, des «Etats généraux» de la presse au cours desquels les problématiques liées au fonctionnement, à la crédibilité et à la viabilité des médias dont la radio seront passées en revue.

Il l’a dit jeudi dans son message adressé aux professionnels des médias, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la Radio, placée sous le thème «Radio et diversité».

Le ministre d’Etat a relevé l’importance de la radio en tant que moyen de communication, soulignant que le choix de ce thème  met un accent sur le pluralisme aussi bien au niveau du paysage radiophonique, de la ligne éditoriale que des programmes diffusés à longueur de journée.

Ci-après, l’intégralité du message du ministre d’Etat, ministre de la Communication et médias : 

Mesdames et Messieurs,

Aujourd’hui 13 février, la Communauté internationale célèbre la Journée Mondiale de la Radio, ce média de proximité sans nul autre pareil. Proclamée en 2011 par les Etats membres de l’UNESCO et adoptée par l’Assemblée Générale des Nations Unies en 2012, cette journée mondiale a pour but de rendre hommage à la radio en tant que moyen de communication ; d’améliorer la collaboration entre les diffuseurs et d’encourager aussi bien les grands médias que les radios communautaires à s’engager pour l’accès de tous à l’information et à la liberté d’expression sur les ondes.

Mesdames et Messieurs,

La radio, c’est avant tout un son, une ambiance et une rythmique spécifiques dans un rapport de confiance avec les auditeurs. Le journaliste de la radio a la particulière mission de rendre parfois visible une activité à l’auditeur en lui transmettant, en temps réel, des émotions et en véhiculant des passions.

S’agissant du rôle de la radio, il est à la fois pédagogique, humanisant et émancipateur. La radio participe à la promotion des valeurs comme la tolérance et le respect de l’autre, à la popularisation de certaines causes et à la consolidation des solidarités.

Puissant vecteur des libertés et des cultures particulières en temps, la radio demeure une véritable porte ouverte pour la diffusion des informations et des messages à impact immédiat à destination de toutes les couches des populations mêmes les plus défavorisées ou les plus éloignées, surtout dans une civilisation de l’oralité comme l’est de manière évidente celle de notre pays.

Par ailleurs, l’histoire contemporaine est riche d’exemples qui démontrent l’éminent rôle de la radio dans l’émancipation des peuples, dans la prévention des risques et dans les alertes lors des circonstances exceptionnelles, pour ne citer que ces aspects.

Face aux catastrophes naturelles et aux situations d’urgence acceptées sans doute à se multiplier ; face au développement des égoïsmes et des injustices ; face à la croissance parfois entretenue des inégalités, dans un monde où certains contemporains se livrent à l’organisation des haines et des passions négatives et où certaines croisades rhétoriques peuvent déboucher sur des guerres avec leurs terribles conséquences, la radio peut jouer le rôle de soupape de sécurité ou de frein à certaines de ces velléités.

Le thème choisi par l’Unesco pour l’édition 2020 est «radio et diversité». Ce choix thématique met l’accent sur le pluralisme dans le paysage radiophonique, la diversité dans les salles de rédaction ainsi que la diversité aussi bien éditoriale que dans les programmes.

Si notre pays peut se réjouir de répondre, dans une certaine mesure à la diversité, il n’en demeure pas mois que la qualité de certaines émissions ou l’usage qui est parfois fait de la liberté d’expression laissent encore à désirer.

C’est pourquoi, mon Ministère a pris l’option d’organiser incessamment les états généraux de la presse au cours desquels seront passées en revue toutes les problématiques liées au fonctionnement, à la crédibilité et à la viabilité de nos médias dont la radio.

En attendant, en cette journée mondiale dédiée à la célébration de la radio, j’exhorte les journalistes des radios, à plus de professionnalisme, d’éthique, de responsabilité et de citoyenneté.

Je les convie à apporter leur concours au maintien de la paix et de la sécurité, à adopter des attitudes sans équivoques, à utiliser à bon escient leur pouvoir et à se prémunir contre certaines déviances dans leurs prestations.

David-Jolino DIWAMPOVESA-MAKELELE MA-MU ZINGI

Ministre d’Etat, Ministre de la Communication et Médias Porte-parole du Gouvernement

ACP/ZNG/Wet/JGD

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here