Vulgarisation et mise en œuvre de l’article 14 du protocole de Maputo

0
57

Kinshasa, 13 Février 2020 (ACP).- L’organisation internationale «Pathfinder International», en collaboration avec la société civile congolaise dans son projet «Resonance», a lancé mercredi à Kinshasa, dans la commune de la Gombe, un atelier de validation et de pré-test des messages de la phase 2, dénommée «E-campagne» en vue de mettre en œuvre le protocole de Maputo à travers son article 14, alinéa 2.C.

Cet atelier consiste notamment à sensibiliser les internautes sur la lutte contre les avortements clandestins, mais aussi pousser les décideurs à accélérer le processus de mise œuvre du Protocole de Maputo ratifié par la RDC et plusieurs autres pays africains.

Il  a pour mission de définir et de valider les messages de la phase 2 de la «E-campagne» sur base des propositions du consultants et des pré-tests au sein des focus groupes, et selon les principes de comment communiquer sur l’avortement.

Cet atelier qui va durer trois jours, soit du 12 au 14 février en cours, consiste à vulgariser et à valider  cet article, en mettant  une disposition de ce traité international qui aborde la question de l’accès des femmes à l’avortement médicalisé à la disposition du public et l’autorise lorsque la grossesse met en danger la santé mentale et physique de la mère ou la vie de la mère et du fœtus, ou en cas d’agression sexuelle, de viol et d’inceste.

La ministre de la Fonction Publique,  Yolande Ebongo Bosongo a fait savoir que cette réunion du Comité de pilote de la modernisation de l’administration publique, tenu pour la dernière fois en 2016, tient à relancer ce cadre de concertation qui regroupe cette Coalition de lutte contre les grossesses non désirées (CGND), du Réseau des journalistes pour la Santé Sexuelle et Reproductive (RJSSR/RDC), des influenceurs et blogueurs.

Rappelons que cette phase est financée par le gouvernement, le projet «Resonance» lancé en 2018 par le «Pathfinder international» contribue à la réduction des conséquences liées à l’accès de l’avortement non sécurisé et à la promotion des Droits en matière de santé sexuelle et reproductive (DSSR) des femmes. ACP/ZNG/Wet/JGD

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here