La RDC capable de guérir  des cas de Coronavirus, rassure le ministre de la Santé

0
111

Kinshasa, 14 Février 2020(ACP).- La République démocratique du Congo  détient une expertise locale capable de guérir des cas de Coronavirus, a rassuré,  dans une interview à l’ACP, le ministre de la Santé, Eteni Longondo qui
assistait jeudi, à un exercice de simulation de surveillance du Coronavirus à l’aéroport international de Ndjili, principale porte d’entrée aérienne du pays.

« Nous avons un laboratoire de l’Institut national de recherches biomédicales (INRB) équipé des médecins spécialisés aux maladies infectieuses et des médicaments qui peuvent guérir ces cas », a affirmé le ministre de la Santé.

La RDC est encore épargnée de cette épidémie, a soutenu le ministre,  qui s’est déclaré satisfait du travail réalisé par le Programme national de l’Hygiène aux frontières (PNHF). Ce service, a-t-il dit, déploie nuit et jour des équipes de techniciens pour la surveillance du Coronavirus au niveau de l’aéroport international de N’djili.

«Le gouvernement avait déjà pris en charge la prévention contre le Coronavirus, avant d’appeler la population au calme. Il a rassuré de nouveau que l’exécutif national est prêt à empêcher la traversée du virus dans les frontières du pays, a soutenu le ministre de la santé, avant d’indiquer que s’il y a  un cas,  au regard de la simulation observée à l’aéroport de N’djili, les spécialistes seront capables de détecter des cas suspects, avant de les ramener au centre d’isolement et de traitement installé dans l’hôpital général de Kinkole ».

Auparavant, le ministre Eteni avait assisté à une simulation de surveillance de l’épidémie chinoise au niveau de l’aéroport de N’djili. Le processus,  qui commence par une prise de température du passager au pied de l’avion, lui a été  expliqué par le médecin directeur national de PNHF, Dédé Ndungi Ndungi.

En cas d’alerte, le suspect est transporté à bord d’une ambulance spécialisée pour un isolement temporaire dans une tente provisoire où l’attendent un clinicien et un épidémiologiste qui ont la compétence d’invalider ou de valider le cas d’alerte. En cas de validation, le suspect est transporté médicalement  vers le centre de Kinkole, à l’hôpital général de référence situé à une dizaine de kilomètres de l’aéroport de N’djili, dans l’Est de Kinshasa.

En outre, le ministre de la Santé a parcouru l’itinéraire de sortie internationale de l’aéroport de N’djili où 3
postes en cameras du PNHF surveillent les entrées des passagers en provenance de l’étranger.

A cette occasion, il s’est rendu ensuite au centre de d’isolement et traitement  de Kinkole où  les techniciens  sont toujours en alerte, attendant  des cas suspects d’Ebola et du Coronavirus, mais non encore signalés dans la capitale de la RDC. ACP/Kayu/ODM/GGK/MPK/JLL/CKM

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here