L’ONG « Espace vital » contre la Saint Valentin transformée en business du sexe

0
130

Kinshasa, 14 février 2020 (ACP).- Le président de l’ONG « Espace vital (EV) », Roger Katembwe a, au cours d’un entretien jeudi avec l’ACP,  affirmé que sa structure s’insurge contre l’attitude de transformer la saint Valentin en un business du sexe, adoptée par certains congolais. M. Katembwe s’exprimant à l’occasion de la fête de la Saint Valentin célébrée le 14 février de chaque année a déploré que des jeunes, des parents voire des familles sont parfois obligés de se casser en mille morceaux pour répondre à des exigences telles que l’achat de nouveaux habits de couleurs noire, rouge ou rose, des fleurs à offrir à son amant ou amante aussi bien que la fréquentation des débits des boissons et des chambres d’hôtels pour y passer la nuit amoureuse. Cela constitue un danger pour notre pays qui n’a pas de repère sur ce plan, a-t-il fait remarquer soulignant que ce sont des tenanciers des bars, des maisons de passe, des brasseurs et autres commerçants des produits en vogue cette journée qui attirent grandement profit.

EV recommande aux jeunes garçons et filles d’avoir de la maitrise de soi et ne pas se laisser trainer dans cette aventure au risque d’en sortir avec des IST (Infections Sexuellement Transmissibles) et des grossesses. Les parents et le Gouvernement ont, à leur tour, été respectivement interpellés pour bien encadrer leurs enfants et pour considérer tout acte extravaguant pendant cette période comme un antivaleur à bannir dans notre société fragile et qui a grandement besoin de modèle en vue de consolider ses efforts de développement,  a ajouté M. Katembwe.

Pour une Saint Valentin consacrée à la sensibilisation au vrai amour

 D’après le président de l’ONG EV, sa structure a toujours plaidé en faveur d’une Saint Valentin consacrée au vrai amour à l’instar de l’initiateur de cette fête, le père Valentin qui n’a cessé de privilégier l’amour à la guerre.

« Faire l’amour, ce n’est pas faire du mal à l’autre » a insisté M. Katembwe avant de conclure que le business sexuel ternit l’image de la femme congolaise. ACP/Kayu/ODM/GGK/MPK/JLL/CKM

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here