Une actrice sociale loue son métier de réparatrice des ordinateurs

0
85

Kinshasa, 18 fév. 2020(ACP).- La présidente de l’ONG « La femme dans la reconstruction pour le développement du Congo (LAFERDEC) », Doris Biselenge a, au cours d’un entretien mardi avec l’ACP, rassuré  que son métier de réparatrice des ordinateurs et des téléphones portables lui permet de s’autonomiser et de former d’autres personnes notamment des filles sans emplois.

Mme Biselenge a indiqué que c’est suite aux escroqueries dont elle a été victime quand elle était responsable des centres de formation des informaticiens et des maintenanciers au Kongo Central et dans la partie Est du pays, qu’elle s’est décidée il y’a au moins cinq ans, d’embrasser cette carrière pour maintenir ses activités.

« Je suis à l’aise dans la commune de Kasa-Vubu près du marché de Gambela où j’évolue ensemble avec des hommes qui respectent et apprécient mon travail », a-t-elle dit, soulignant que les clients font beaucoup confiance aux rares femmes qui sont présentes dans ce secteur à cause de leur honnêteté.

Mme Biselenge a toutefois demandé au gouvernement et aux partenaires au développement d’encourager les femmes à s’orienter vers des filières scientifiques et techniques ainsi que d’accompagner celles qui s’y sont déjà engagées dans  l’optique de garantir la promotion de la parité dans ce domaine, jadis, réservé au sexe masculin. ACP/Zng/Cfm/May

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here