La  création des réseaux de garderies d’enfants recommandée à l’Etat congolais

0
150

Kinshasa, 23 février 2020 (ACP).- La directrice de l’école maternelle « Georges William » au quartier Matonge dans la commune de  Kalamu, Lili Boyenge a émis, lors d’un échange samedi avec l’ACP, le vœu de voir le gouvernement congolais ouvrir des réseaux de garderies des bébés et  d’enfants de 2 à 3 ans dans le but de réduire la charge de leurs mères.

Mme Boyenge a fait savoir que la nécessité pour l’Etat d’alléger la tâche des mères se justifie dans ce sens où ces enfants  serviront  la nation congolaise  dans l’avenir, avant de  souligner qu’il est anormal dans la société congolaise moderne que celles-ci continuent à porter  des bébés et des enfants.

Ceci, a-t-elle ajouté, souvent lorsqu’elles se déplacent  pour  se ravitailler en vivres aux marchés, s’approvisionner en biens essentiels dans des magasins, s’installer dans des salles d’attente, des salons de coiffure  ainsi que dans les ateliers de couture.

 La mise sur pied des réseaux de garderies d’enfants ouverts à travers toute l’étendue du territoire national  serait une solution pour parer à l’indisponibilité circonstancielle des sœurs,  belles sœurs, tantes et grands-mères souvent commises,  à titre gratuit, à la surveillance des enfants lors des absences de leurs génitrices,  a estimé Mme Boyenge.

 Les garderies publiques d’enfants sont  également utiles pour, entre autres,  résorber le chômage criant en RDC en  contribuant à  donner du travail aux finalistes des filières  pédagogiques  et de  puériculture d’une part et  de  servir, d’autre part, de boulot de secours (job) pour    certaines  étudiantes issues des familles démunies. ACP/ZNG/CL/KJI 

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here