Le ministre Pius Muabilu déterminé à récupérer 1.450 maisons de l’Etat spoliées à Maluku et à N’sele

0
277

Kinshasa, 23 février 2020 (ACP).- Le ministre d’Etat, ministre de l’Urbanisme et habitat, Pius Muabilu Mbayu Mukala s’est dit déterminé, lors de la poursuite samedi de ses visites d’inspection des biens immobiliers et espaces relevant du domaine privé de l’Etat, à récupérer 1.450 (mille quatre cent cinquante) maisons de l’Etat spoliées dans les communes de Maluku, précisément aux quartiers Monaco et Mangengenge et de la N’sele au quartier Plaza.

« Personne ne peut se permettre de récupérer un bien immobilier de l’Etat illégalement durant des années, sans payer un sou au Trésor public, il se trompe », a précisé le ministre d’Etat Muabilu, ajoutant qu’il faudrait remettre l’Etat dans ses droits, afin que les assignations sur le plan budgétaire soient respectées.

« Ce sont des individus non autrement identifiés qui se permettent depuis 31 ans de mettre de l’argent de l’Etat dans leurs poches. Et c’est des centaines de milliards », s’est plaint Pius Muabilu, avant de révéler que c’est depuis 1989 que des nombreuses maisons ont commencé à être spoliées dans la commune Maluku.

Pour le ministre d’Etat, ministre de l’Urbanisme et habitat, son ministère qui est potentiellement mobilisateur de recettes, se penche sur cette question pour trouver des solutions idoines. Il a dénoncé l’inconscience et la mauvaise foi de ses compatriotes qui occupent les biens immobiliers et espaces privés de l’Etat congolais en violation des lois y relatives.

Une tripartite ministérielle en vue de sensibiliser les conservateurs

Le ministre d’Etat Pius Muabilu Mbayu Mukala a, à cette occasion, annoncé la mise sur pied d’une tripartite entre les ministères des Affaires foncières, de l’Urbanisme et habitat et le ministère provincial de l’Urbanisme pour  sensibiliser les conservateurs et les pousser à travailler selon le programme gouvernemental et la vision du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Selon M. Pius Muabilu, la meilleure façon de servir le peuple congolais est de mettre à l’avant-plan l’intérêt général. Il a ainsi appelé les uns et les autres à travailler pour l’intérêt de la nation, tout en mettant en garde les détracteurs qui s’évertueront à s’interposer à ce combat qui vise la mobilisation significative des recettes.

Cette série des visites d’inspection a commencé depuis une semaine. Elle a démarré par la commune de la Gombe, rappelle-t-on. ACP/ZNG/CL/KJI 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here