Echange des vues entre le ministre des Finances et les syndicalistes des régies financières

0
94

Kinshasa, 27 Février 2020 (ACP).- Le ministre des Finances, José Séle Yalaghuli a présidé mercredi à Kinshasa, une réunion d’échange des vues avec les délégués syndicaux de la Direction générale des impôts (DGI), de la Direction générale des recettes administratives et domaniales (DGRAD) et de la Direction générale des douanes et accises, sur le paiement des frais de rétrocession aux agents et cadres de ces trois régies, a appris jeudi l’ACP de la cellule de communication dudit ministère.

Le représentant des syndicalistes de ces trois régies financières, Fidèle Kiyangi Matangila a, à l’issue de cette rencontre, fait savoir que les agents et cadres déplorent la lenteur dans le paiement de leurs rétrocessions dans le délai en précisant que cette rétrocession accuse un cumul de deux mois à savoir, les mois de décembre 2019 et le mois de janvier 2020. « Après avoir soumis cette préoccupation au ministre des Finances, nous sommes arrivés à un compromis et que la rétrocession du mois de janvier est déjà prête et sera payée d’ici mars prochain », a déclaré le représentant syndical.

Quant au paiement du mois de février, il a indiqué qu’il n’était pas à l’ordre du jour, d’autant plus qu’il n’est pas encore arrivé à son terme. Par rapport à la rétrocession, a-t-il dit, les deux parties ont convenu de revenir aux anciennes pratiques qui consistent à libérer la rétrocession le 15 de chaque mois, afin de motiver les agents à maximiser d’avantage les recettes.

La question liée à la grève de la DGRAD

Concernant le problème relatif à la rupture du dialogue social entre les agents et la haute direction et le manque de salaires de base des 1.800 (mille huit cents) agents qui sont à la base de la grève au sein de cette régie financière, le ministre des Finances  a promis de s’investir en mettant autour d’une même table le banc syndical et la direction générale de cette régie, afin de trouver une solution durable.

Quant au salaire de base des 1.800 agents, le représentant des syndicats a indiqué que le ministre Yalaghuli a pris l’engagement de se concerter avec sa collègue de la Fonction publique  sur la question afin de mettre fin à cette situation.

Par rapport à la prime spécifique, Fidèle Kiyangi Matangila a indiqué qu’une commission vient d’être instituée pour examiner les conditions de faisabilité d’octroi de cette prime.

C’est dans ce cadre, a-t-il poursuivi, que le ministre des Finances a demandé au directeur général de la DGI de certifier les compassassions  pour les mois d’avril et mai 2020, afin de libérer cette prime. ACP/Fng/CL/May/Cfm/CKM

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here