Nord-Kivu : implantation à Mamove-Beni d’une base de déploiement de forces de la MONUSCO contre les attaques des ADF

0
140

Goma, 27 février 2020 (ACP).- Une nouvelle base de déploiement des forces de la MONUSCO est en passe d’être implantée à Mamove, dans le territoire de Beni,  afin d’endiguer les récurrentes attaques perpétrées par les ADF et leurs complices, a revelé mercredi, le lieutenant-colonel Claude Raoul Djehoungo, porte-parole militaire de la MONUSCO) lors de la vidéoconférence.

Les démarches sont en cours pour l’installation d’une autre base dans la localité de Mandumbi, a-t-il renchéri avant d’ajouter que les patrouilles conjointes avec les FARDC se poursuivent pour assurer une meilleure protection aux civils.

Dans le reste de la province du Nord-Kivu, des patrouilles de dissuasion ont été effectuées dans le but de prévenir les enlèvements et autres menaces qui pèsent sur les personnes déplacées internes dans le territoire de Masisi.

D’autres patrouilles de longues portées ont été effectuées d’Osso à Sake, de Loufu à Kanyabayonga et d’Ivingu à Lubero pour protéger les populations victimes collatérales des multiples affrontements entre divers groupes armés, a précisé la source.

Sur le plan des activités civilo-militaires, la Force de la MONUSCO, à travers la compagnie indonésienne du Génie faisant partie de la Brigade d’intervention de la Force, a entrepris la réhabilitation de la route Kasinga-Kididiwe.

La zone de Kasinga-Mayongose-Kididiwe est une zone opérationnelle où se poursuivent actuellement les opérations de traque des ADF. La réhabilitation de cette route permettra non seulement de faciliter les mouvements des troupes (FARDC-MONUSCO), mais aussi d’offrir l’opportunité aux populations civiles d’accéder plus facilement à leurs champs et de reprendre une vie normale.

Il convient de mentionner la reddition de 101 éléments issus de divers groupes armés, au cours de ce mois de février, portent à 732 le nombre total de reddition depuis le début de l’année 2020.

Une mission conjointe de la MONUSCO s’enquiert de conditions carcérales des détenus à Rutshuru Par ailleurs, le lieutenant-colonel Claude Raoul Djehoungo, porte-parole militaire de la MONUSCO, a signifié qu’une mission conjointe des sections Appui à la Justice et à l’Administration pénitentiaire de la MONUSCO, ainsi que du Bureau conjoint aux droits de l’homme, séjourne actuellement dans le territoire de Rutshuru afin d’examiner les conditions carcérales des détenus et de s’informer directement de l’état des procédures des prévenus au cas par cas.

Cette mission est accompagnée de deux membres du comité de suivi des
lieux de détention comprenant un magistrat civil et un magistrat militaire.

ACP/Fng/CL/May/Cfm/CKM

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here