Sud Kivu : le préfet de l’institut  Haki accuse de faire payer des frais interdits

0
99

Bukavu, 27 fév. 2020 (ACP).- Les élèves et parents d’élèves de l’institut HAKI, une école conventionnée kimbanguiste accusent le préfet de cette école de faire payer des frais interdits par le récent arrêté du gouverneur du Sud-Kivu fixant les frais légaux à payer.

Ils parlent de 30 dollars américains (30 USD) exigés sans motifs et de 20 dollars américains (20USD)  pour l’accompagnement des dossiers des élevés à l’inspection provinciale de L’EPST.

Pour les parents, le préfet de l’institut HAKI doit comprendre que les frais illégaux ne doivent plus être exigés et qu’il doit se contenter de son salaire.

Les élèves de leur côté promettent des actions citoyennes pour remettre à l’ordre leur chef d’établissement avant de dire se réserver le droit de saisir les instances supérieurs.

Constaté, le préfet de l’institut HAKI, Blaise Mukambilwa, rejette en bloc toutes ces accusations et regrette ce qu’il qualifie de manipulation dont sont victimes ces élèves. IL a fait savoir que l’arrêté du gouverneur est la et  il s’en est réjoui car, selon lui, les frais légaux qui y figurent soulagent le personnel de son école  non payé par l’Etat. ACP/Fng/CL/May/Cfm/CKM

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here