Plaidoyer du CORAP au gouvernement pour l’accroissement du taux d’accès à l’eau potable

0
60

Kinshasa, 26 mars 2020 (ACP).- La Coalition des organisations de la société civile pour le suivi des réformes et de l’action publique (CORAP) a recommandé au gouvernement de la République Démocratique du Congo de prendre des mesures adéquates, pour accroître le taux d’accès à l’eau potable et finaliser le processus du cadre légal du secteur de l’Eau, parmi les mesures phares.

La Coalition des organisations de la société civile pour le suivi des réformes et de l’action publique (CORAP) qui s’exprimait   sur la problématique de la desserte d’eau potable tant à Kinshasa qu’à l’intérieur du pays, a également recommandé au gouvernement, de développer une politique spéciale pour la gestion durable des rivières dans la ville province de Kinshasa en particulier et sur l’ensemble pays en général.

A la population, de faire le nécessaire pour ne pas manquer de l’eau en cette période particulière de la pandémie, afin de ne pas manquer l’occasion de se laver les mains et de respecter toutes les mesures prises par les gouvernements central et provinciaux ainsi que les consignes d’hygiènes données par l’OMS.

Toutefois, la CORAP a déploré le faible taux de desserte en eau potable, avant d’appeler la Régie de distribution d’eau d’améliorer la qualité de l’eau desservie à la population.

Jetant un regard sur la problématique de l’eau dans la ville de Kinshasa en particulier et le pays en général, cette organisation a relevé la persistance des problèmes d’hygiènes dans la gestion durable des rivières. Celle-ci, a-t-elle fait remarquer, est consécutive à l’absence d’une politique de gestion des déchets qui impacte négativement sur les rivières. Et cela à cause des déchets liquides toxiques et solides qui y sont déversés par les entreprises et les populations riveraines. Ces actes sont posés en toute ignorance des conséquences néfastes sur la santé et sur l’environnement», a déclaré Emmanuel Musuyi, secrétaire technique de la CORAP.

Si la Loi n° 15/026 du 31 décembre 2015 relative à l’eau a déjà été promulguée, déplore la CORAP, des mesures d’application tardent à être prises cinq a plus tard. D’où, la nécessité pour le gouvernement d’accélérer le parachèvement de cette réforme.

Cette déclaration de la CORAP s’inscrit dans le cadre de la célébration successive du 14 mars, Journée internationale d’actions pour les rivières, et du 22 mars, Journée mondiale de l’eau. Les deux moments de célébration qui, en 2020, se sont passés dans un contexte exceptionnel où le monde est touché par la pandémie du COVID-19.  ACP/CL/Fmb

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here