17 mai : l’autorité morale du Burec salue la bravoure des vaillants militaires et policiers congolais

0
543

Kinshasa 17 mai 2020 (ACP) –L’autorité morale du Bloc uni pour la renaissance et l’émergence du Congo (Burec),  Julien Paluku Kahongya, a rendu un vibrant hommage, ce dimanche 17 mai 2020,  à tous les soldats congolais mieux à tous  ses compatriotes qui servent sous le drapeau, à l’occasion de la commémoration de la journée nationale de « la révolution, des Forces armées de la RDC (FARDC) et de la Police », a-t-on appris d’un communiqué de presse de ce parti parvenu à l’ACP.

En effet, ce militant de la première heure de l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL), la rébellion qui a chassé Mobutu du pouvoir en mai 1997, se dit satisfait des hauts faits des hommes de troupes depuis l’époque coloniale jusqu’à ce jour.

Julien Paluku, actuellement ministre nationale de l’Industrie, encourage les vaillants militaires congolais et policiers à maintenir leur élan sécuritaire en faveur d’une paix durable, surtout pendant ce moment délicat que traverse le pays,  suite à l’apparition de la pandémie au Covid 19.

Tout cela, poursuit-il, en vue de former ensemble un bloc, comme les initiales de son parti le renseignent, un bloc uni pour porter les cris de cœurs des fils et filles du pays en haut lieu.

Pour rappel, le 17 mai 1997, les soldats de l’AFDL communément appelé « Kfogo », faisaient leur entrée triomphale à Kinshasa après sept mois de guerre partie de l’est de la RDC. Cet événement mettait ainsi fin à 32 ans de règne du Maréchal Mobutu.

Laurent-Désiré Kabila devenait alors Président de la République. Il sera assassiné le 16 janvier 2001 dans son bureau à Kinshasa. Son fils Joseph Kabila qui lui a succédé à partir du 26 janvier 2001 est resté au pouvoir jusqu’au 24 janvier 2019, date de l’installation de l’actuel président, Félix-Antoine Tshisekedi,  une alternance démocratique  et pacifique du pouvoir  apprécié par le monde entier. ACP/Kayu/CL