Le compte à rebours avant de déclarer la fin de l’épidémie d’Ebola, expliqué par un expert

0
453

Kinshasa, 17 mai 2020 (ACP)- Le coordinateur de la riposte à la maladie à virus Ebola à  Beni, le  Dr Jonh Kombe a donné samedi les explications sur le début du compte à rebours avant de déclarer la fin de l’épidémie d’Ebola.

Il a fait savoir que le compte à rebours commence dès le lendemain du dernier test négatif effectué par le dernier patient d’Ebola  au centre de traitement d’Ebola (CTE). Concernant, le dernier patient qui était au CTE son second test négatif est intervenu le 13 mai 2020 et le compte à rebours a commencé le 14 mai 2020.

En effet, le compte à rebours va pour une durée de 42 jours, soit deux fois la période d’incubation de la maladie,a-t-il souligné. Il a indiqué également que   les recherches sur le cas confirmé du 16 avril 2020 caché dans la communauté se poursuivent. Jusqu’à ce jour,  aucune nouvelle n’a été donnée sur son issue. 

Depuis la résurgence de l’épidémie de la maladie à virus Ebola à Beni en date du 10 avril 2020, sept  cas confirmés ont été enregistrés, dont quatre sont décédés.. Au total, 1.808 personnes ont été vaccinées du 11 avril au 15 mai 2020 autour des cas résurgents de Beni.

Depuis la déclaration de cette épidémie d’Ebola 1er août 2018, le cumul des cas est de 3.462, dont 3.317 confirmés et 145 probables. Au total, il y a eu 2.279 décès (2.134 décès de cas  confirmés et 145 décès de cas probables) et 1.171 vainqueurs  (personnes guéries, ou survivants). Actuellement,  391 cas suspects sont  en cours d’investigation. 

La RDC a déjà vacciné  contre Ebola 303.629 personnes  avec le premier  vaccin rVSV-ZEBOV depuis le 08 aout 2018  jusqu’au 13 mai 2020  . Parmi ces personnes vaccinées, figurent les prestataires de soins, les contacts et les contacts des contacts des malades.

Depuis le début de l’épidémie, le cumul des voyageurs contrôlés (prise de température) aux points de contrôle sanitaire, jusqu’au 15 Mai 2020 est de 176.984.800. A ce jour, 50 points d’entrée  et  de contrôle sanitaire  sont opérationnels sur les 109 mis en place dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri afin de protéger les grandes villes du pays et d’éviter la propagation de l’épidémie dans les pays voisins. ACP/Kayu