Kasaï Oriental : le ministère des médias et les organes de régulation pour un journalisme responsable

0
195

Mbuji-Mayi, 19 mai 2020 (ACP)-. Les responsables provinciaux du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC), de l’Observatoire des médias congolais (OMEC) et de l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC), réunis le weekend dernier autour du ministre des médias Denis Kalombo Ilunga dans son bureau, ont plaidé en faveur d’un journalisme responsable et de paix, en cette période où les différentes institutions s’attèlent au développement du Kasaï Oriental.

Ce plaidoyer fait suite aux excès et autres abus mués en délits de presse, de nature à troubler la paix sociale et l’ordre public, constatés ces derniers temps dans certains médias audiovisuels de la ville de Mbuji-Mayi.

A cette occasion,  le ministre Denis Kalombo a invité ses interlocuteurs à plus de rigueur et à un meilleur encadrement des professionnels des médias pour qui il faut organiser des séances de renforcement de capacité et de rappel des règles de déontologie du journaliste congolais.

Il a fustigé le fait que certaines radios et télévisions sont instrumentalisées par des opérateurs politiques et sociaux, dans le but de soulever l’opinion publique contre les actions du gouvernement provincial.

Les participants à la réunion ont reconnu avec regret, que certaines directions des programmes sont confiées aux personnes sans qualité par des promoteurs des médias, et que des émissions de débat sur des sujets importants d’actualité politique, sanitaire et économique, sont confiées aux stagiaires.

Cette situation, signale-t-on, a pour conséquence, la pratique d’un journalisme partisan basé sur la rumeur, sans vérification à la source.

Il a été aussi constaté la non observation des cahiers de charge des médias audiovisuels dits confessionnels, communautaires et/ou associative, ainsi que l’absence des salaires à la base de la clochardisation des hommes des médias. Des dispositions ont été prises pour un contrôle rigoureux des dossiers de chaque média, et un appel lancé à la section de l’UNPC pour l’identification des journalistes. ACP/Kayu

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here