Lancement officiel à Lubumbashi des activités d’enseignement à distance dans le haut Katanga

0
326
????????????????????????????????????

Lubumbashi, 19 mai 2020 (ACP)-. Le ministre provincial de l’Enseignement primaire secondaire et technique du Haut Katanga, Coalice Mwamba Kongolo, a, au nom du gouverneur de province, lancé officiellement lundi au complexe Kiwele de la commune et ville de Lubumbashi, les activités d’enseignement à distance ainsi que de production et de distribution des masques contre le coronavirus dans la province.

Ce lancement a été initié par l’UNICEF sous le sous-thème : « Encadrons et accompagnons les enfants Haut Katangais pendant cette période de covid 19 ».

Coalice Mwamba a salué, au nom du gouvernement provincial, l’intervention de l’UNICEF sur le front de l’éducation.

 Il a souligné que cette intervention est basée sur trois axes à savoir ladistribution de 25 000 livrets d’exercices aux enfants de tous les degrés du cycle primaire, l’appui à l’éducation à l’instruction par la radio et la télévision, et la distribution des masques dans les grandes agglomérations pour assurer la continuité de l’éducation dans le Haut Katanga.

Il a remercié l’UNICEF pour son appui dans cette démarche en faveur des enfants longtemps privés de leur droit à l’éducation. Il a également appelé les entreprises tant publiques que privées à se joindre à cette initiative, car l’éducation des enfants est une affaire de tous.

600 000 enfants en dehors de l’école, bénéficiaires de cette initiative dans le Haut Katanga

La représentante de l’UNICEF zone sud, Kadiatou Diallo, a indiqué, dans son discours de circonstance, que 600 000 enfants en dehors de l’école dans le Haut-Katanga seront bénéficiaire des mesures de cette initiative pour garantir la continuité de l’éducation durant cette période de Covid-19. 

Elle a souligné que l’UNICEF, soucieux de l’éducation de l’enfant pour son plein épanouissement, a tenu à appuyer le secteur de l’éducation à travers l’enseignement à la radio et à la télévision.

Kadiatou Diallo a spécifié que le bureau de l’UNICEF à Lubumbashi soutient également cette initiative à travers la production des masques par les adolescentes. A cet effet, 80 000 masques seront distribués dans les grandes agglomérations du Haut Katanga en vue de limiter la propagation et la contamination du coronavirus. Ces masques sont cousus par des adolescentes, formées en coupe et couture par l’UNICEF. Cet aspect, a souligné Kadiatou Diallo, vise à son tour la promotion de l’autonomisation financière de la jeune fille du Haut Katanga.

L’enseignement à distance, un moyen d’éviter une année blanche aux écoliers du Haut Katanga

Le  directeur provincial de l’EPST dans le Haut Katanga, Modeste Bulaya, a, quant à lui, fait savoir aux différents acteurs du secteur éducationnel que l’enseignement à distance est un moyen d’éviter une année blanche aux écoliers de cette province éducationnelle.

Il a remercié l’UNICEF qui accompagne le ministère provincial de l’EPST et la division provincial de l’enseignent dans l’accomplissement de leurs missions.

Pour sa part, l’inspecteur principal provincial du Haut Katanga, Nicolas Nyange, a rappelé que la fermeture d’écoles fait suite à la décrétion de l’état d’urgence en RDC le 27 Mars 2020 par le Président de la République.

 Il a fait savoir que dans le souci d’assurer l’instruction des enfants, le ministère de l’EPST a lancé  via internet vodacon éducation, 800 vidéos des cours et exercices pratiques.

Cette plateforme, a-t-il dit, s’inscrit dans la vision du Chef de l’Etat, celle de garantir une éducation de base gratuite à tous les enfants.

Cette cérémonie de lancement officiel de l’enseignement à distance dans le Haut Katanga, s’est clôturée par la remise symbolique des matériels des mains de la cheffe de bureau de l’UNICEF zone sud à celles du ministre provincial de l’EPST, qui à son tour, les a remis au directeur provincial, pour les provinces éducationnelles Haut Katanga 1 et 2.

 Les livrets d’exercices ont été remis à l’inspecteur  principal provincial, les masques à la commissaire provinciale des Affaires humanitaires, Pricilia Pande et les machines à coudre à la ministre provinciale du Genre famille et enfant qui les a aussi remises symboliquement aux adolescentes.

Cette cérémonie s’est passée dans le respect strict des gestes barrières à savoir le port obligatoire des masques, la distanciation sociale et la désinfection ou le lavage des mains. ACP/Kayu

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here