Covid-19 : le ministère de l’EPST lance avec l’appui de l’UNICEF-RDC, les enseignements radiotélévisés

0
294
UNICEF Deputy Executive Director Yoka Brandt, WFP Deputy Executive Director Ramiro Lopes da Silva and UNHCR Assistant High Commissioner for Operations Janet Lim visit Lagabo, an IDP site 30km outside Bunia, in the Ituri Territory of Province Orentale, Democratic Republic of Congo.Calling on the international community to sustain support to the country’s large-scale humanitarian crisis, the group visited UNICEF Response to Movements of Population (RRMP) Education and WASH activities, as well as a UNICEF supported health center and WFP Food Distribution.In August 2013, fighting between the national army (FARDC) and local militias lead to the displacement of more than 120,000 in the Irumu Territory; Lagabo grew in a matter of days from few hundred people to a village hosting approximately 23,000 Internally Displaced Persons (IDPs). At Lapa Primary School, which grew from 11 to 1,395 students at the height of displacement, the UNICEF-OCHA led Rapid Response to Movements of Population (RRMP) program responded constructing 9 classrooms training teachers and providing school kits. In addition, two water sources were rehabilitated and support provided to the health center.Yoka Brandt: “I was impressed by Lagabo’s commitment and determination, and will remember well the message echoed by numerous people throughout the day: “There can be no development without peace.” This day was a chance to better understand the harsh realities of displacement as we search for ways in which to continue to improve our joint efforts.”

Kinshasa, 20 mai 2020 (ACP) – Le ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) a lancé dimanche, en  llaboration avec le Fonds des Nations unies pour l’enfance  (UNICEF-RDC), un programme des enseignements à distance sur toute l’étendue de la RDC, via la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC).

Ce programme, initié par le ministre d’Etat, ministre de  l’EPST, Willy Bakonga, vient compléter ceux déjà entrepris par l’UNICEF avec la Radio Okapi ainsi que les radios communautaires dans les différentes provinces du pays. L’objectif est d’occuper les élèves durant la période de l’état
d’urgence sanitaire où les écoles ont été fermées pour prévenir la propagation de la Covid-19.

Ce programme permettra à ces élèves de poursuivre l’apprentissage dans un contexte de confinement et de distanciation sociale. « En effet, pour élargir la diffusion de ces programmes scolaires dans les contrées les plus reculées, le ministère de l’EPST et l’UNICEF ont convenu avec la RTNC, d’exploiter les antennes relais de cette station TV et Radio à l’intérieur du pays. Cette approche permettra d’atteindre le plus d’enfants possible, dans la mesure où, environ 27 millions d’apprenants en RDC sont privés de leur droit à l’éducation à la suite de cette pandémie de la COVID-19 », a fait savoir le ministre d’Etat Willy Bakonga.

Selon lui, son ministère ne ménagera aucun effort pour assurer la continuité de l’apprentissage des élèves dans tous les coins du pays. « Il est de notre devoir de faire en sorte que l’avenir de nos enfants ne soit pas hypothéqué à cause de la pandémie de la COVID-19 », a-t-il affirmé.

Une grille horaire de diffusion des programme scolaires prévoit la diffusion des cours pour l’enseignement primaire du lundi au samedi de
8h00 à 10h00 et la maternelle interviendra de 10h00 à 12h00 ainsi que le secondaire de 12h00 à 14h00.

De son côté, le représentant de l’UNICEF en RDC, Édouard Beigbeder a
laissé entendre que dans le cadre de ses prérogatives liées à l’éducation, son institution va s’assurer que le système éducatif congolais offre les mêmes chances et les mêmes opportunités d’apprentissage à tous les élèves, quels que soit leurs milieux de provenance. « Avec cet accord de diffusion avec la RTNC, plus de 65 heures de cours seront dispensés à travers la TV et la Radio aux élèves en RDC », a-t-avancé.

Les contenus des programmes diffusés sont conçus avec l’appui technique et financier de certains partenaires dont  l’USAID, la Banque mondiale, la Coopération française et War Child Canada.

Pour rappel, des cahiers d’exercices conçus par des enseignants du primaire, du secondaire ainsi que des inspecteurs et des experts de l’EPST ont été imprimés, avec les financements de l’UNICEF et du Partenariat mondial pour l’éducation.

Ces cahiers permettront de répondre aux besoins des enfants qui n’ont
pas accès aux médias basés sur des technologies comme la radio, la télévision ou l’internet.

Pas de calendrier sur la tenue de l’Examen d’Etat arrêté à ce jour Par ailleurs, dans un communiqué de presse remis à lundi l’ACP, le ministère de l’EPST porte à la connaissance du public qu’aucun calendrier concernant l’organisation des épreuves de l’Examen d’Etat ou tout autre test n’est arrêté à ce jour.

Le ministre d’Etat Willy Bakonga invite, cependant, tous les élèves, particulièrement les finalistes du primaire et de secondaire à se préparer même pendant cette période de confinement car aucune année blanche n’est à l’ordre du jour.

Ce communiqué fait suite à un calendrier sur la tenue de l’Examen d’Etat qui circule sur les réseaux sociaux, attribué au ministère de l’EPST, rappelle-t-on. ACP/Kayu

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here