Donald Trump lance un ultimatum de 30 jours à l’OMS

0
557

Kinshasa, 20 mai 2020 (ACP).- Le président américain a menacé lundi soir de suspendre indéfiniment la contribution américaine à l’Organisation mondiale de la santé dans 30 jours si cette dernière ne procède pas à des améliorations majeures, ont rapporté mardi des médias étrangers.

Selon ces sources, le Président américain a également fait savoir que les États-Unis pourraient aller jusqu’à remettre en cause leur adhésion à l’OMS. Dans une lettre relayée lundi par un tweet nocturne, Donald Trump a déclaré que la suspension du financement américain à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) deviendra définitive à moins que l’agence onusienne s’engage, sous 30 jours, à procéder à des « améliorations » majeures.

Dans cette lettre adressée au directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, le président américain prévient qu’il pourrait aussi remettre en cause l’adhésion des États-Unis à l’OMS.

« Il est clair que les faux pas répétés de votre part et de votre organisation pour répondre à la pandémie ont coûté extrêmement cher au monde. La seule voie à suivre pour l’Organisation mondiale de la santé est de pouvoir prouver son indépendance vis-à-vis de la Chine », ajoute-t-il dans sa lettre.

De son côté, Pékin a accusé Donald Trump d’utiliser la Chine pour « se soustraire à ses obligations » à l’OMS.  La Commission européenne a pour sa part indiqué que les menaces de Donald Trump n’étaient pas les bienvenues. « C’est le moment où il faut faire preuve de solidarité, et non pas montrer du doigt ou saper la coopération multilatérale », a déclaré l’une des porte-paroles de la Commission européenne, Virginie Battu, questionnée lors d’un point presse.

Washington est le premier bailleur de l’agence onusienne. L’administration américaine a déjà engagé des discussions avec l’OMS sur des moyens pour réformer l’institution, a ajouté Donald Trump dans la lettre. ACP/Kayu