Examen des modalités de reprise des activités académiques

0
462

Kinshasa, 22 mai 2020 (ACP) -. Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), Thomas Luhaka Losendjola  a instruit les présidents des conseils d’administration des universités, des instituts supérieurs pédagogiques, techniques, artistiques et technologiques ainsi le conseil d’administration des universités et des instituts supérieurs privés agréés (AUIPA) d’examiner des modalités de reprise des activités académiques sur toute l’étendue du territoire national, indique une note circulaire signée mardi dont une copie est parvenue mercredi à l’ACP.

« Conformément à la volonté du Chef de l’Etat et du gouvernement, je vous instruis par la présente d’examiner les modalités pratiques devant permettre la reprise imminente des activités académiques »,  a indiqué le ministre de l’ESU.

Cette reprise imminente, a-t-il poursuivi,  commencera dans un premier temps dans les provinces non affectées par la pandémie à coronavirus.

Parmi ces modalités,  a souligné Thomas Luhaka, il y a notamment les mesures pratiques à prendre pour garantir le respect des gestes barrières, et le nombre des professeurs disponibles localement.

Il a invité les présidents des conseils d’administration d’exécuter en urgence cette instruction et de lui faire parvenir un rapport conséquent.

Les étudiants saluent cette instruction du ministre de l’ESU

En outre, les étudiants congolais ont salué cette instruction du ministre de l’ESU relative aux modalités de reprise des activités académiques dans les établissements de l’ESU en commençant par les provinces non touchées par le coronavirus.

C’est le cas du président national de l’ASBL « Etudiants congolais unis », André Kakubu qui a salué cette instruction qui rencontre la préoccupation des étudiants.

Cette structure, apprend-t-on, défend les intérêts des étudiants dans le pays. La RDC  dispose plus de 500.000 étudiants dans plus de mille établissements de l’ESU tant publics que privés.

Echange sur des solutions à apporter pour lutter contre  la Covid-19

Par ailleurs, le ministre de l’ESU s’est entretenu, dans son cabinet de travail avec deux professeurs-chercheurs de l’Université de Lubumbashi (UNILU), Michel Ekwalanga et Philomène  Lungu venus lui soumettre leur protocole dénommé « Bela-UNILU » contenant les solutions efficaces de lutte contre la Covid-19.

Ce protocole contient notamment des solutions sur des gestes barrières et l’étape de test clinique pour stopper cette pandémie.

Le ministre de l’ESU qui a salué la recherche menée par ces chercheurs de l’UNILU, a invité l’université congolaise à accomplir pleinement sa troisième mission : rendre service à la communauté. ACP/Kayu