Le rêve du producteur Kryss Omnec : de l’imagination à la réalisation des films

0
289

Kinshasa, 22 mai 2020 (ACP) -. Le jeune réalisateur congolais, âgé de 26 ans, Christian Mongolo, alias Kryss Omnec, s’est dit confiant de réaliser des films après ses études en Tunisie, en vue d’honorer la RDC dans le secteur de l’industrie cinématographique, a appris l’ACP, jeudi, de son compte tweeter.

Selon la source, ce dernier compte après ses études installer sa société de production en RDC,  de créer une plateforme de diffusion et aussi une sorte d’école de cinéma.

« Je pense que mon univers est beaucoup trop éloigné de la réalité. C’est pour cela je me sens plus à l’aise dans le fantastique, le surnaturel et la science-fiction et grâce à cela, je travaille plus sur l’image pour transmettre mon message. Le spectateur n’attend pas un remake de son monde mais plutôt une vision de ton univers », a-t-il dit.

Formateur en métiers d’audiovisuel et fondateur de la société Xtra Prod et de l’Agence artistique Orion à Tunis, l’artiste-cinéaste Mongolo Kryss se retrouve à l’Ecole supérieure d’architecture, d’Audiovisuel et de Design (ESAD), pour apprendre l’écriture et la réalisation des films afin de concrétiser son grand rêve.

Il s’est dit être un grand rêveur, depuis tout petit, c’est-a-dire, il imaginait des histoires, des situations, voire même de créatures plus au moins bizarre. « J’ai toujours voulu partager avec le monde cet univers rempli d’images, des couleurs et des son », a-t-il poursuivi.

Avant de s’envoler pour la Tunisie, ce cinéaste avait déjà commencé à écrire des courts métrages en 2006 après qu’il soit inspiré par l’écriture et la mise en scène de Christopher Nolan. Notons que ce sont ces scénarios qu’il a, avec le temps, développé, recyclé, rebooté et quelques uns ont formé les idées de base de ses projets actuels (série TV et long métrage), apprend-t-on.

C’est vers 2017 qu’il tourne son premier film intitulé « Relic » co-réalisé avec Sarah Kanzari, lequel film considéré comme fruit de l’imagination lui a valu cinq prix d’un même festival 48 h Films Projets. Il a aussi dirigé le montage à la production du film documentaire nommé « Voix ».

Kryss a, par la suite, réalisé une série de reportages dont « Moussawat » avec l’Agence Toppix , produit « Xtra Art », une série documentaire et réalisé une série policière intitulé, « Bloom city », avant de réaliser « Le voyage vers Trappist-1 », une série de docu-fiction scientifique.

Actuellement Kryss Omnec continue d’étudier en master en Production à l’Institut international du numérique et de l’audiovisuel et travaille à l’écriture de science-fiction « Heptaverse » et à la réalisation de « RTMH », un film d’horreur à Tunis. ACP/Kayu

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here