Près de 445 millions USD supplémentaires de la BM au STPE2 en RDC

0
249

Kinshasa, 22 mai 2020 (ACP)-. Le Conseil des administrateurs du Groupe de la Banque Mondiale (BM) a consenti quatre cent quarante-cinq millions des dollars américains (445 millions USD) supplémentaires en faveur du Projet pour la stabilisation de l’Est de la République démocratique du Congo (RDC) pour la paix (STPE2), indique un communiqué de cette institution internationale reçu vendredi à l’ACP.

Selon ce communiqué, l’affectation de ces fonds a pour objectif, d’améliorer l’accès des communautés vulnérables à des moyens de subsistance et aux infrastructures socioéconomique.

La source précise que le projet STPE2 est couvert par un crédit de  deux cent quatre-vingt-cinq millions des dollars américains (285.000.000 USD et don de cent soixante millions USD (160.000.000 USD.

Il est mis en œuvre par le Fonds social de la République (FSRDC) pour la structuration du secteur de la protection sociale avec le concours des partenariats inédits, du ministère des Affaires sociales et la Commission nationale pour les réfugiés.

Le projet dotera également le pays d’un registre social comprenant un million, huit cent mille bénéficiaires.

Cependant, à travers ce financement additionnel près de deux millions, cinq cent mille de personnes bénéficieront de la construction et des infrastructures de base dont 500 écoles pour soutenir la gratuite de l’enseignement et 300.000 personnes recevront des transferts monétaires dans les communautés pour une enveloppe de vent millions USD.

Selon Jean-Christophe Carrer, directeur des opérations des opérations de la Banque Mondiale pour la République démocratique du Congo, la République du Congo, la République centrafricaine et le Burundi, ce nouveau financement permettra d’élargir le nombre des provinces où se trouvent les communautés les plus vulnérables.

Les réfugiés dans ces communautés bénéficieront des filets sociaux sous forme d’emplois temporaires et des transferts monétaires.

Le projet initial, rappelle-t-on, a permis de réhabiliter plus de 850 infrastructures communautaires et créé plus d’un million des jours de travail temporaire pour les personnes vulnérables.

 Ces derniers ont été dotés de technologies agro-pastorales améliorées ainsi que le renforcement des capacités de près de 5.000 membres des comités locaux de développement. ACP/Kayu

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here