COVID-19 : confinement de la ville de Matadi

0
315

Matadi, 23 mai 2020 (ACP).- Le début vendredi du confinement de la ville de Matadi est marqué notamment par une faible circulation des véhicules et des personnes, a constaté l’ACP.

Sur l’axe allant du rond-point 24 novembre au pont Maréchal, boutiques, cabines téléphoniques et autres établissements commerciaux sont restés fermés.

Conformément à un arrêté signé par le maire de la ville, seules les activités essentielles ont été autorisées, notamment la Société nationale d’électricité (SNEL), la Régie de distribution d’eau (REGIDESO), les hôpitaux et centres de santé, les dépôts pharmaceutiques, les ports et les services y oeuvrant, moyennant un jeton spécial délivré par la mairie.

Sur l’axe routier menant à Kinshasa, entre la place Mzee Laurent-Désiré Kabila et le rond-point Coca, les établissements commerciaux étaient fermés, les pharmacies sont restés ouvertes, les taxis n’étaient pas visibles, en dépit d’une faible circulation des motos et des personnes munies de leur masque de protection.

Au rond-point 24 novembre, en face du camp militaire REDHAF, un poste de contrôle a été érigé pour avoir accès au centre-ville.

Le maire de Matadi, Patthy Nzuzi wa Makengedi, a indiqué à la presse, lors d’une ronde effectuée à cette occasion, que le confinement est organisé pour l’intérêt de la population contre cette pandémie qui est en train de tuer.

« Acceptons ce sacrifice pour permettre à l’équipe de riposte d’identifier les personnes contaminées », a-t-il recommandé.

Le maire a cependant fait remarquer que la ville de Matadi ne peut pas être confinée totalement en raison de son caractère géostratégique, notamment avec la présence des ports importants pour le ravitaillement de la capitale.

Pendant cette période de confinement prévue du vendredi au dimanche, les entrées et les sorties de Matadi sont interdites, sauf dérogation expresse du maire, les morgues restent fermées, seules les entrées des corps étant autorisées. Tout contrevenant aux dispositions prévues par l’arrêté du maire relatif à ce confinement sera puni d’une amende de 25.000 FC payable au guichet unique de la marie.

Le confinement, annoncé mardi par le gouverneur du Kongo Central Atou Matubuana Nkuluki, sera renforcé par un couvre-feu prévu de 18 heures à 5 heures. ACP/Kayu

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here