Nord Kivu : une audience de flagrance réclamée à Beni

0
176

Beni, 23 mai 2020 (ACP).- Les structures de la Société civile, les mouvements citoyens et le conseil urbain de la jeunesse réclament que soit organisé sans délai les audiences de flagrance après qu’un policier ait tiré à bout portant sur un manifestant du mouvement citoyen dénommé ‘Lutte pour le changement » (LUCHA), tôt dans la matinée du jeudi, au stade de kalinda, à Beni.

Selon Angélus Kavuthirwaki et Jimy Kighoma, respectivement rapporteur de la société civile et président du Conseil urbain de la jeunesse, l’assassinat du militant de la Lucha est une action préméditée, au regard la disproportionalisation de force qui a été utilisée contre des manifestants non violent.

Ils demandent qu’une audience publique de flagrance soit organisée afin s’apaiser les esprits et rendre ainsi justice aux manifestants.

Le porte-parole de la Police Nationale Congolaise (PNC) de la ville de Beni, Nasson Murara, a annoncé l’interpellation des deux présumés assassins de Frady Muhindo tué avant de rassurer que la justice devra s’y mettre pour que le coupable soit puni conformément aux lois du pays.

Le maire de Beni, Nyonyi Bwanakawa Masumbuko, a appelé ses administrés à éviter des critiques négatives susceptibles de découragé les services de sécurité, mais plutôt de leurs apporter un soutien pour concourir à l’éradication de l’insécurité à Beni.

Certains  manifestants qui ont été mis appréhendés par les services de maintien de l’ordre et de la sécurité ont été relâchés dans la soirée, confirme le colonel François Kabeya commandant de la PNC/Beni. ACP/Kayu

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here