La recapitalisation des entreprises minières une des stratégies pour relancer les activités

0
385

Kinshasa,  25 mai 2020 (ACP).- Le ministre du Portefeuille, Clément Kuete Nyimi a préconisé jeudi, lors de son intervention à la commission Environnement, tourisme, ressources naturelles et développement durable de l’Assemblée nationale, la recapitalisation comme l’une des stratégies pour maintenir, soutenir ou susciter la production de la majorité des entreprises du portefeuille de l’Etat.

Le service de communication du ministère qui a livré cette information à l’ACP samedi, a indiqué que le ministre Kuete s’est engagé à relancer les activités des entreprises de l’Etat qui peinent à décoller. En ce qui concerne les entreprises minières, notamment SOKIMO et la minière de Bakwanga (MIBA), la recapitalisation est l’une des solutions envisagées.

Il a relevé pour le cas de la SOKIMO qu’il faudra, outre les recapitalisations, récupérer certains carrés miniers, revisiter les contrats signés en les régularisant avec le cadastre minier et mobiliser le cash-flow pour permettre à l’entreprise de reprendre les activités de production en dehors de la recherche.

Pour la MIBA, il a préconisé la restauration du Conseil d’administration et injecter les capitaux pour relancer la production.

M. Clément Kuetea aussi insisté sur la mise en application de cette stratégie à court terme afin de permettre la relance rapide de ces sociétés, considérées actuellement comme des canards boiteux.

Le ministre Kuete qui s’exprimait ainsi devant la commission de l’Assemblée nationale dans le cadre du contrôle parlementaire a fixé l’opinion du peuple congolais et rassuré les élus du peuple de sa conviction à faire du secteur minier pourvoyeur des recettes de l’Etat. Il s’agit en outre de faire part aux parlementaires des réalités du secteur minier au niveau national. ACP/Kayu

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here