Un opérateur économique demande au gouvernement un rabais des impôts et taxes

0
307

Kinshasa, 25 mai 2020(ACP)- Un opérateur économique, détenteur d’une alimentation  à  l’aéroport international de Ndjili,  a demandé  au gouvernement un rabais des impôts et taxes,  après le COVID-19,  pour donner du souffle au secteur et permettre  la  reprise des activités économiques à Kinshasa, particulièrement touchée par la  pandémie.

S’exprimant  à l’ACP sous le sceau d’anonymat,  ce congolais a affirmé, la main sur le cœur, qu’il « n’y a plus rien qui entre dans la caisse en raison de la suspension du trafic aérien en RDC ».

Cette situation s’explique, selon lui, par  un arrêt brusque des  activités aéroportuaires,  tributaires  des vols domestiques et internationaux qui drainent à  la plateforme des consommateurs des services, principalement des  passagers et des personnes  à la recherche d’une facilitation.

Ces mouvements des personnes impactent  positivement, avec des retombées financières, toutes les activités  et les services aéroportuaires au profit  notamment de la Régie des voies aérienne(RVA), opérateur public  gestionnaire de la plateforme, la douane, l’agriculture et le tourisme ainsi que le service d’hygiène aux frontières.

Il a ensuite mis un accent sur la nécessité de prendre des mesures salutaires pour secourir le secteur informel après la pandémie dont les effets néfastes seront ressentis dans tous les secteurs  de l’économie nationale.

« Même certaines banques risqueront de fermer après le COVD- 19 »  a- t-il prévenu, avant d’inviter les autorités publiques à  continuer à veiller à
l’application de mesures barrières pour stopper la propagation du COVD-19 et même après.  « Nous espérons une  maîtrise rapide de cette pandémie et  une fin imminente du confinement pour une reprise normale des activités  dans le but de combattre la faim dans la capitale notamment », a-t-il  souhaité. 

Déclarée  le 10 mars en RDC, la pandémie qui affecte actuellement  quelque 2000 personnes en RDC, a déjà perturbé toutes les activités génératrices des revenus en raison notamment du confinement dans les grandes villes touchées. ACP/Kayu

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here