Vers la mutation de la faculté des sciences de l’UNIKIN en une faculté des sciences et technologies

0
507

Kinshasa, 25 mai 2020(ACP).-La faculté des sciences de l’Université de Kinshasa (UNIKIN), en pleine mutation, s’appellera désormais faculté des sciences et technologies, a déclaré, samedi, le doyen de ladite faculté, le Pr Alain Musesa Landa, lors d’un entretien avec  l’ACP.

Le Pr Musesa a affirmé que la faculté des sciences  qui est  l’une de quatre facultés de l’UNIKIN  choisies dans le cadre de Projet d’éducation pour la qualité et la pertinence des enseignements aux niveaux secondaire et universitaire (PEQPESU) pour débuter l’arrimage  au système de Licence-Master –Doctorat(LMD), attend l’autorisation officielle du ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire(ESU) pour la mise en œuvre effective de cette appellation .

Les enseignements dans ce  système LMD avaient  déjà commencé au début de l’année académique 2019-2020  avant la suspension des activités académiques à cause du Coronavirus, a-t-il dit, soulignant que les classes de premier graduat à la faculté des sciences, sont actuellement appelées « Licence 1 ».

A travers cet arrimage, a poursuivi le doyen Musesa,  la faculté connaitra beaucoup d’innovations et d’ingéniosité,  dans ses filières des sciences de la vie ou biologie, des sciences  et gestion de l’environnement, de chimie et industrie, de géologie, de géomatique, d’informatique, de mathématiques et statistique  ainsi que de physique, regroupées en différents départements.

Matériel  et  logiciels indispensables pour  des cours à distance

Par ailleurs, le doyen de la faculté des sciences,  le Pr Alain Musesa Landa a annoncé que sa faculté vient d’acquérir  du projet PEQPESU du gouvernement congolais financé par la Banque mondiale, du matériel et  des logiciels indispensables pour l’organisation des cours en ligne et l’exploitation  à distance de certaines ressources telles que la bibliothèque virtuelle et l’équipement des bureaux.

Il a souligné  que ces outils seront installés dès la reprise des activités académiques après la levée de ces  mesures de suspension.

Le Pr Musesa a salué les nombreux  acquis de ce projet devant permettre à sa faculté de jouer pleinement son rôle dans la formation de l’élite intellectuelle, la recherche et les services à rendre à la communauté. 

Outre la faculté des sciences, les facultés des sciences pharmaceutiques , des sciences agronomiques  et de polytechnique de l’UNIKIN , sont  autant des facultés pilotes impliquées  dans ce  projet PEQPESU qui concerne aussi plusieurs institutions de l’ESU et autres du secondaire du pays.

Professeurs  et chercheurs de la faculté des sciences impliqués dans la riposte contre la COVID-19

Le Pr Musesa a apprécié la présence de plusieurs professeurs et chercheurs de sa faculté dans différentes structures de riposte contre la COVID-19 mises sur pied par les autorités compétentes du pays au niveau des ministères de l’ESU et de la Recherche scientifique.

Ces derniers sont impliqués notamment dans la production et distribution, à grande échelle, des biocides, de contrôle–qualité des produits et matériels de protection et assainissement des espaces publics  et le recyclage des matériels utilisés dans la lutte contre le Coronavirus.

Il a également évoqué des réalisations scientifiques pour le brisement de la chaine de contamination et des mesures-barrière pour lutter contre cette pandémie.

La faculté des sciences  de l’UNIKIN  qui existe depuis 1954, a été réhabilitée en 2010 par le gouvernement  congolais. Cette faculté  compte 160 professeurs à thèse, 103 chefs de travaux, 77 assistants et 46 administratifs. ACP/Kayu

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here