Appel aux autorités à se pencher sur la grève sèche déclenchée par les professionnels de santé de Basankusu

0
861

Kinshasa 27 mai 2020 (ACP)- Les  associations de la société civile de la province de l’Équateur demandent aux autorités à différents niveaux de se pencher  sur la grève sèche déclenchée  depuis jeudi 11 mai dernier par les  professionnels de santé des villes de Basankusu et Djombo, en cette période de l’État d’urgence sanitaire, a  rapporté mardi, une chaine de radio privée,  citant le député provincial Clovis Elongama. 

Pour le locataire de l’hémicycle provincial, ces agents et cadres revendiquent le paiement de leurs salaires et primes de risque d’avril et de mai 2020 et dénoncent également la délocalisation de leur paie de la SOFICOM, où ils perçoivent jusque-là leurs salaires, vers l’Afriland Bank qui n’a aucune représentation dans le territoire. 

Les différents acteurs majeurs de la société civile se disent préoccupés par cette situation, qui affecte tous les hôpitaux et les centres de santé du territoire de Basankusu. 

Le député provincial et les responsables des associations regroupées au sein de la société civile ont  lancé un SOS aux autorités nationales, afin de trouver une solution à cette grève car la période actuelle exige une amélioration des conditions sociales des  professionnels de santé et la réhabilitation de différentes structures sanitaires en vue d’une prise en charge  sanitaire responsable des populations. 

Ils ont saisi l’occasion pour plaider auprès de ces autorités aux fins d’activer la commission provinciale de riposte à la COVID -19 de sorte que la pandémie ne franchisse pas le portillon de la province de l’Équateur. 

A la population, il a été demandé d’observer les mesures d hygiène et les règles barrière car la pandémie est parmi  » nous » et  »le seul moyen d’éviter la contamination est la prévention ». 

Jusqu’à ce jour, on n’a pas encore enregistré des cas liés à la COVID 19 dans la province de l’Equateur. ACP/ Kayu