La relance des activités de DAIPN : le conseil des ministres autorise le paiement de la créance de 12 millions USD

0
481

Kinshasa, 27 mai 2020 (ACP)- Le conseil des ministres que le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a présidé vendredi à Kinshasa a autorisé le gouvernement de procéder au paiement de la créance de 12 millions des dollars américains à LR Groupe  une firme israélienne pour la relance des activités du Domaine agro-industriel présidentiel de la N’sele (DAIPN), pour l’approvisionnement de la ville de Kinshasa en produits alimentaires de grande consommation tant en qualité qu’en quantité.

A l’issue de l’examen du rapport présenté, à cet  effet par le vice-ministre des Finances, le conseil des ministres a demandé que LR Group justifie l’utilisation d’une somme de trois millions payés antérieurement, a relevé le porte parole du gouvernement, Jolino Makelele dans son compte rendu.

La vision dans ce projet, est d’établir un partenariat avec le gouvernement et les habitants pour la création d’une entreprise agroalimentaire durable afin de faire face aux impacts négatifs créés par la crise sanitaire sur l’économie du pays. Il s’agit pour le gouvernement de garantir une certaine autosuffisance alimentaire.

Pour LR Group, l’enjeu consiste à asseoir une ferme réorganisée et revitalisée qui utilise l’éducation et le soutien du gouvernement pour un développement durable d’une grande variété des produits agricoles.

Le LR Group entend partager des connaissances agricoles vitales, des technologies modernes et des pratiques commerciales avec les gestionnaires ainsi qu’avec les travailleurs agricole locaux et étrangers. C’EST dans ce cadre que le LR Groupe créerait une source locale durable de nutrition de haute qualité à prix abordable, des milliers d’emplois et une base de connaissances experte grâce à centre de formation pour les professionnels de l’agriculture.

A ce titre, le projet poursuit quatre objectif, à savoir contribuer substantiellement à l’amélioration de la sécurité alimentaire par l’approvisionnement constant de la ville de Kinshasa en produits vivriers à des prix abordables, faire de la ferme économiquement viable dans la durée, moderniser et transférer les connaissances et créer les emplois avec la valorisation de DAIPN.

Pour rappel, le gouvernement avait signé en mai 2013 avec la firme israélienne deux contrats de gestion et de réhabilitation du DAIPN.

Le premier concernait l’exploitation et la gestion du DAIPN et le second l’ingénierie, l’approvisionnement, la construction pour la valorisation, la réhabilitation et le devey du DAIPN et par conséquent, le gouvernement congolais acceptait de financer sur fonds propres, la gestion et la réhabilitation de ce domaine pour une somme de 55millions USD.

ACP/ Kayu