Le Canada annonce un fonds humanitaire de 37,6 millions de dollars en faveur de la RDC

0
412

Kinshasa, 27 mai 2020 (ACP)- La ministre canadienne de Développement international, Karina Goulde a annoncé, au cours d’un entretien téléphonique, lundi, avec la ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza la contribution humanitaire de son pays d’un montant de 37,6 millions de dollars en faveur de la RDC, pour aider ce pays à répondre à toutes les situations humanitaires dont il fait face.

Selon l’ambassadeur du Canada en RDC, Nicolas Simard, qui a relayé cette information à la presse, cet entretien est consécutif à la visite en RDC,  de Mme Karina Goulde, en janvier dernier, au cours de laquelle elle a eu des échanges fructueux avec des autorités congolaises.

Outre cette aide, indique le diplomate canadien, Mme Karina Goulde a fait état de la contribution du Canada à la riposte contre la covid-19 en RDC, de l’ordre de 500.000 dollars et de l’aide au développement canadien en général, évaluée à 135 millions de dollars par an.

Au delà de ces fonds humanitaires et de l’aide au développement, les deux ministres ont fait le point sur les relations économiques et la nécessité de renforcer la coopération économique entre les deux Etats.

« La ministre canadienne a fait le point sur l’excellente relation bilatérale qu’entretiennent le Canada et la RDC au niveau politique ainsi que la préoccupation de son pays par rapport aux violences dont sont victimes les populations de l’Est de la RDC », a souligné l’ambassadeur, avant d’évoquer la résurgence des violences qui frappent la population congolaise notamment en Ituri et ailleurs.

« Le Canada est très préoccupé par cette situation et souhaite pouvoir continuer à appuyer le Congo pour résoudre cette situation de violence de manière pacifique », a affirmé le diplomate canadien.

Implication du Canada au maintien de la paix en RDC

En ce qui concerne le maintien de la paix en RDC, le diplomate canadien a révélé que son pays qui a des officiers au sein de la MONUSCO est très engagé dans la quête pour la pacification de la RDC sur le plan militaire.

« Nous apportons un appui financier au niveau des forces de maintien de la paix des Nations unies. Nous suivons bien sûr, sur le plan politique et sur le plan diplomatique, l’évolution de la situation avec nos partenaires pour essayer de faire que la situation puisse se stabiliser et que les violences s’arrêtent », a-t-il souligné.

Le Canada très actif sur la question de violences basées sur le genre en RDC

Par ailleurs, l’ambassadeur Nicolas Simard a fait savoir que son pays est très actif sur la question de l’égalité des sexes, la promotion des droits de la femme et la lutte contre les violences basées sur le genre au Congo.

Selon ce diplomate, face aux crises humanitaires et sanitaires dont l’épidémie de la maladie à virus Ebola et la pandémie de la Covid-19 en RDC, la femme est souvent touchée de manière particulière.

« Il est important dans ce contexte pour nous de pouvoir accompagner les autorités congolaises en appuyant aussi les femmes et faire en sorte qu’il y ait une relation d’égalité avec les hommes », a-t-il dit. ACP/ Kayu