Les effets négatifs de la covid-19 sur les entreprises congolaise, selon la FEC

0
472

Kinshasa, 27 mai 2020 (ACP)- les entreprises congolaises membres de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) subissent des effets négatifs consécutifs à la pandémie du coronavirus, indiquent les résultats d’une enquête menée par le patronat congolais dont l’ACP a reçu une copie mardi.

Selon cette enquête, 8 (huit) provinces sont les plus touchées notamment, le Nord et Sud-Kivu, le Maniema, le Lualaba, le Kasaï, l’Ituri et le Haut-Katanga.

De ces entreprises touchées, note l’enquête, ce sont celles qui évoluent dans les secteurs entre-autres, de l’éducation, gouvernance médicale, de transport, de transformation des produits agricoles, de télécommunications, alimentaire, de service de placement, de production des boissons alcool ou non, de pharmacie, d’industries minières, du numérique, de commerce général, de construction et de banques.

Les résultats démontrent  qu’au cours des quatre premiers mois de l’année 2020, 65% d’entreprise ont enregistré une perte comprise entre 10% et 75% du chiffre d’affaires. Et que 14% d’entreprises reconnaissent avoir subi des pertes de plus 75% au cours de la même période.

Des mesures pour atténuer ces effets négatifs

Pour atténuer ces effets négatifs, les entreprises congolaises ont procédé à la  mise en congé annuel anticipé des agents représentant 4% d’entreprises enquêtées, la réduction de l’horaire du travail pour 3% d’entreprises, la reconversion dans d’autres activités pour 9% , l’adoption de la méthode de télé-travail pour une partie du personnel représentant 42%, les congés techniques pour 39%, la réduction des importations et de la production respectivement pour 23% et 32%, la suspension des investissements pour 41%, la cession des actifs de l’entreprise pour 10%, la résiliation de contrat de bail

Des mesures de redressement des entreprises

Selon la même enquête, eu égard aux effets néfastes de la covid-19 et dans le souci de stabiliser le cadre macroéconomique du pays, la FEC préconise la création d’un fonds de soutien aux entreprises touchées par les effets négatifs de la covid-19 pour 63% d’entreprises enquêtées, la facilitation de l’accès au crédit pour 48% d’entreprises, la subvention des entreprises pour 57% d’entreprises et l’allègement de la fiscalité des taxes et impôts dus à l’Etat pour 81% d’entreprises.

Pour rappel, l’étude menée par la FEC vient après que le gouvernement ait déjà pris des mesures économiques permettant aux opérateurs économiques de soulager leurs charges vis-à-vis de l’Etat, à l’exemple de la suspension de la taxe sur la valeur ajoutée pour une période déterminée.

ACP/ Kayu

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here