Plaidoyer pour un cadre juridique des défenseurs des droits de l’homme au Kasaï Central

0
1165

Kananga, 28 mai 2020 (ACP).- Le cadre juridique pour la protection des droits des défenseurs des droits de l’homme au Kasaï Central est important en vue de garantir la sécurité des acteurs dans l’exercice de leur profession, a déclaré,  dernièrement à l’ACP, le coordonnateur provincial de la Ligue de la zone Afrique pour la défense des droits de l’enfant et l’élève « LIZADEEL » Me Jean Malhis Lungala.

Le manque de pareil cadre expose, selon lui, les défenseurs des droits de l’homme a beaucoup d’abus de la part des services de sécurité et de la population au regard de la fréquence des mépris, des actes de violences.

Me Malhis Lungala a ajouté, à cette occasion, l’accès souvent difficile dans certains services pour l’obtention des informations nécessaires pour le monitoring de la situation des droits de l’homme. Il a rappelé que l’Unité de protection des défenseurs des droits de l’homme en province, une structure de la société civile, a déposé dernièrement à l’Assemblée provinciale du Kasaï Central, une proposition de l’édit portant protection des défenseurs des droits de l’homme. ACP/Kayu