Le vice-Premier ministre de la Justice éclaire les députés nationaux sur la question des immunités parlementaires

0
888

Kinshasa, 29 mai 2020 (ACP).- Le vice-Premier ministre, ministre de la Justice et garde des sceaux, Me Célestin Tunda Ya Kasende a expliqué,
mercredi, aux députés nationaux le rôle et l’importance des immunités dans l’exercice de leurs missions parlementaires, au cours d’une plénière dirigée par la présidente de cette chambre du Parlement de la RDC, Jeanine Mabunda Liyoko.

Me Célestin Tunda Ya Kasende qui répondait à la question orale avec débat lui adressée par le député national Jean Ilongo Tokole, a souligné que les immunités parlementaires sont une disposition constitutionnelle dont le but est de protéger de manière spécifique les représentants du peuple dans leurs missions légitimes.

Sans vouloir entrer dans l’interprétation du concept, qui émane de la compétence de la Cour constitutionnelle selon l’article 107 de la Constitution de la RDC, le vice-Premier ministre, ministre de la Justice et garde des sceaux s’est focalisé à une analyse purement technique pour faire comprendre aux élus du peuple le contour du concept « immunités parlementaires ».

Parlant de la justice en RDC, Me Célestin Tunda ya Kasende a expliqué les contraintes structurelles qui ne favorisent pas l’administration d’une bonne justice, soutenant que le « ministre est limité dans son action, n’étant pas membre du Conseil supérieur de la magistrature ».

Au cours du débat, les députés ont soulevé plusieurs préoccupations relatives à l’administration de la justice en RDC, notamment l’impunité au sein de la magistrature, la politisation de la justice en passant par les conditions de travail des magistrats. Ils ont accordé 48 heures au vice-Premier ministre pour préparer des éléments de réponse à leurs préoccupations. ACP/Kayu