La maladie à virus Ebola refait surface à Mbandaka

0
580

Kinshasa, 02 juin 2020(ACP).-  Le ministre de la Santé Eteni Longondo a indiqué que la maladie à virus Ebola a refait surface à Mbandaka, dans l’ex- Grand Équateur, au cours d’un point de presse tenu lundi,  à l’immeuble du gouvernement dans la commune de la Gombe.

Selon le Dr Eteni Longondo, les échantillons des cas suspects envoyés à l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB) ont été déclarés positifs.

« Je peux vous confirmer que nous avons une nouvelle épidémie d’Ebola à Mbandaka, dans la province de l’Équateur. Ce qui fait que moi-même, je vais m’y rendre afin d’apporter un appui technique à l’équipe de riposte », a-t-il dit. 

La maladie à virus Ebola refait surface à Mbandaka après la ville de Beni au Nord-Kivu. Dans cette partie du pays, le compte à rebours pour déclarer la fin de l’épidémie est à son 18ème jour.

Il sied de rappeler que cette maladie est apparue pour la première fois  en RDC dans la localité de Yambuku, dans la province de l’Equateur  en 1976.

Baisse de 10,5% à 2,3% de taux de  mortalité due à la  COVID-19

Le ministre de la Santé Eteni Longondo a, à cette même occasion, annoncé une baisse importante de la mortalité due au COVID-19, qui est passée de 10,5%  à 2,3%,

Il a fait savoir que le gouvernement a renforcé la capacité d’accueil des hôpitaux, en signalant que cette semaine, le gouvernement dotera toutes les provinces d’un appui financier dans le cadre de la lutte contre la COVID 19.

M. Eteni a fait savoir que le gouvernement continue à prendre en charge le traitement de tous les malades de COVID 19, y compris les frais  funéraires.

Sur ce, il a clarifié la population sur le problème d’achat des cadavres qui pour lui est une incompréhension de la part de la population, c’est juste que le gouvernement veut alléger la tâche à la population en prenant en charge la cérémonie du deuil et il demande aux Congolais de ne pas politiser la santé car c’est rendre un mauvais service aux compatriotes.

Il a signalé que le gouvernement a engagé plus de 4 mille relais communautaires qui vont sillonner dans toutes les rues de la RDC  pour apporter des éclaircissements et pense que cette stratégie aidera la population dans le changement des mentalités vis à vis de cette pandémie et espère que la population va se rendre compte du danger.

Il a également fait savoir que  des communicateurs vont passer  à la télévision pour expliques  des chiffres qui prêtent à confusion.

Dr Eteni a dit qu’ils sont en train d’étudier petit à petit comment deconfiner la capitale ainsi que les autres provinces.

Il a conclu en signalant que la province de l’Equateur (précisément la ville de Mbandaka) est depuis aujourd’hui comptée parmi les provinces atteintes de Coronavirus.

La RDC va vers le pic de la COVID-19

Le ministre de la Santé, le Dr Eteni Longondo, a  aussi affirmé que la République Démocratique du Congo va vers le pic de la pandémie de COVID-19. 

« Selon l’évolution de cette épidémie, au début nous avions dit que nous devions atteindre le pic vers la fin du mois de mai et début juin, je peux dire aujourd’hui que nous allons vers le pic. Nous allons attendre passer les deux premières semaines pour le confirmer. Nous pensons que, selon nos calculs, que ça sera pendant cette période », a-t-il fait savoir. 

La maladie à Coronavirus est entrée dans une phase exponentielle en RDC. Au moins 100 cas sont notifiés chaque jour. À ce stade, le pays compte 3.195 cas confirmés dont 72 décès et 454 personnes guéries. ACP/Kayu