Une assemblée générale élective controversée de la société civile à Ngandajika

0
913

Ngandajika, 02 juin 2020 (ACP).- Un comité de coordination territorial controversée de la société civile forces vives à Ngandajika, dans la province de Lomami, s’est tenue vendredi  dernier au cercle des jeunes du chef-lieu de cette entité, pour mettre en place un nouveau comité que dirige M. Dominique Mpungwe, sans que le comité en place en soit informé.

Des spécialistes de la santé et d’autres personnalités dénoncent la tenue de ces assises qui ont réunies plus de 20 personnes, en ce moment où ces genres de réunions sont interdites pendant cette période de lutte contre la pandémie. Ils déplorent également le fait que ces assises ont été organisées sans l’autorisation du bourgmestre territorial n’ait autorisé ce rassemblement tenu en violation des règles de distanciation sociale.

Pour le président en exercice de la société civile forces vives Jean Lukusa Katumba, cette rencontre organisée sous l’impulsion des autorités politico-administratives de la province, est une irrégularité dans la mesure où le comité local n’avait jamais été saisi de l’organisation d’une pareille assemblée en cette période de confinement, étant donné que c’est lui qui devrait l’organiser.

Plusieurs voix s’élèvent parmi les responsables des structures membres de la société civile, pour décrier ce qu’ils appellent la nomination des dirigeants de la société, et promettent de ne pas collaborer. Le nouveau président lui, promet de travailler avec toutes les organisations pour l’intérêt du territoire de Ngandajika. ACP/Kayu