La jeunesse salue la volonté de Jeanine Mabunda de mener des plaidoyers pour booster l’entreprenariat des jeunes

0
228

Kinshasa, 04 juin 2020 (ACP).Des structures d’encadrement des jeunes saluent la volonté manifestement exprimée par la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda qui a promis de mener des plaidoyers auprès du gouvernement pour booster l’entreprenariat des jeunes en RDC.

Selon M. Benoit Mavungu, coordonnateur de l’ONG ‘Les enfants d’abord ‘qui s’est  exprimé mercredi à l’ACP, cette disponibilité de la speaker de la Chambre basse constitue déjà un motif d’espoir et d’encouragement pour plusieurs jeunes, sans emploi décent, voient déjà leur avenir brisé.

Il a indiqué à ce sujet que la délinquance juvénile décriée partout et manifestée sous différentes formes notamment de kuluna (banditisme urbain), ujana (prostitution de filles mineures) et autres est la résultante des facteurs et acteurs endogènes et exogènes, principalement l’absence d’une politique robuste de la part du gouvernement pour l’encadrement de cette tranche d’âge.

S’agissant particulièrement de la responsabilité de l’Etat, M. Mavungu dit ne pas l’inadéquation entre l’ouverture des universités et des enseignements du niveau supérieur et la création d’emplois.’ ’Voilà pourquoi des milliers de diplômés déversés sur le marché à la fin de l’année demeurent toujours au chômage’’, a-t-il fait remarquer. Pour survivre, ils se rebiffent aux emplois tertiaires notamment la vente du crédit dans des cabines téléphoniques, du pain et celle à la criée. Et pourtant, précise-t-il, il y a plusieurs jeunes qui s’excellent dans différents domaines de la vie mais qui ne peuvent rien faire parce qu’ils sont limités. ACP/Kayu