Haut Lomami : délocalisation bientôt des villages installés illégalement dans le parc national de l’Upemba

0
409

Kamina, 05 juin 2020 (ACP).- Le village Mbwe, construit illégalement
vers les années 1993 dans le parc national de l’Upemba, territoire de Bukama, province du Haut Lomami et dont la population est estimée à
plus ou moins deux cent ménages,sera bientôt délocalisé,selon le programme de l’Institut congolais pour la conservation de la nature
(ICCN) appuyé par l’Union européenne.

C’est dans ce cadre qu’une délégation de l’ICCN séjourne à Kamina où elle a organisé au Guest housse Pabampi, une réunion d’échange d’informations des parties prenantes provinciales du Haut Lomami sur les activités de ce programme et autres projets d’appui à la sécurité alimentaire.


Cette délocalisation est envisagée du fait que ce village est érigé dans les couloirs écologiques jadis utilisés par les éléphants et aujourd’hui en divagation et cherchent à retourner dans ce parc national par la même voie, indique l’ICCN à Kamina.

A la suite de l’occupation de leurs couloirs naturels par la population,le braconnage de grands et petits mammifères s’est intensifié avec comme conséquences plusieurs éléphants tués alors que cet animal est une espèce protégée, selon la même source.

Dans la recherche d’une solution définitive contre le braconnage, la dévastation des champs par les éléphants afin de parvenir à la diminution des conflits entre les populations riveraines du par cet les responsables du parc national de l’Upemba, l’ICCN a conclu, en accord avec le gouvernement central et les autorités provinciales de délocaliser le village Mbwe  vers d’autres contrées dans la chefferie Kayumba, territoire de MalembaNkulu et vers la chefferie Butumba, territoire de Bukama, précise la même source. La délocalisation de ce village se fera de manière pacifique et dans la dignité humaine, souligne-t-on. ACP/Kayu