Ituri : assassinat du deuxième suppléant du président de l’Assemblée provinciale par les assaillants de la CODECO

0
949

Bunia, 05 Juin2020(ACP).-Le président de l’Assemblée provinciale de
l’Ituri, Siméon Banga Tchombe, a annoncé, jeudi devant la presse,l’assassinat de son deuxième suppléant par les assaillants de la CODECO dans la chefferie de NdoOkebo à 8Km du centre commercial de Kpandroma, dans le territoire de Djugu.

« Les témoins parlent de quatre(4) hommes dont deux(2) avaient porté
la tenue militaire et les deux(2) autres étaient en tenue civile. Ils avaient deux(2) armes. Selon cette source, ces assaillants n’ont pas tiré de coups de balles sur lui mais ils ont utilisés les coups de hache pour l’éliminer
« , a-t-il déploré.

Le président de l’organe délibérant a déclaré que son deuxième suppléant serait assassiner par ces malfrats pour son engagement dans la campagne de sensibilisation de la population pour la paix dans cette entité déchirée par la guerre mais a-t-il précisé seules les enquêtes pourraient révéler d’autres raisons de ce lâche assassinat.

Il a, à cette occasion, rassuré que la situation sur le terrain est calme grâce  à la présence des éléments des FARDC et de la Police nationale congolaise (PNC) à Kpandroma.

Le ras-le-bol de l’Assemblée provinciale En outre le député Siméon Banga Tchombe a, au nom de son institution, exprimé son ras-le-bol par rapport à l’activisme meurtrier de miliciens de la CODECO.

Dans un ton ferme teinté de colère,le président de l’organe délibérant de l’Ituria signifié que ces bandits armés sont passés de la criminalité à une animalité sauvage à travers les actes barbares sur les cadavres notamment la mutilation et l’incinération de corps de leurs victimes avant de relever qu’aucun leader ne peut oser sensibiliser ces assaillants par crainte de laisser sa peau.

Devant le drame sécuritaire et humanitaire qui frappe les territoires de Djugu et de Mahagi en particulier suite aux atrocités de la CODECO, il a, d’une part, exprimé la compassion de l’organe délibérant provincial aux victimes de ces violences inouïes et de l’autre, demandé à la population de cette contrée à être vigilante devant un ennemi imprévisible. « Vous la population, vous êtes une force sans arme. Une force capable de déloger ces malfrats. Réveillez-vous très chers frères et sœurs de l’Ituri ! Réveillez-vous ! C’est pourquoi tout en désolidarisant ces éléments de CODECO, je vous exhorte de tout cœur de soutenir les forces loyalistes qui combat cette milice pour vous je vous demande de les soutenir. Tout passe et CODECO passera un jour », a-t-il conclu. ACP/Kayu