BELG L’UE lance dimanche un pont aérien humanitaire avec la RDCongo

0
681

Bruxelles 06 juin 2020(ACP)- Les ministres des Affaires étrangères français et belge vont lancer dimanche à Bruxelles un pont aérien humanitaire organisé par l’Union européenne entre la Belgique et la République Démocratique du Congo pour soutenir la lutte contre le coronavirus, a annoncé vendredi la Commission européenne.

Le Français Jean-Yves le Drian, le Belge Philippe Goffin et le commissaire européen à la gestion des crises, Janez Lenarcic, se rendront à Kinshasa à bord du premier avion et ils rencontreront lundi le président Félix Tshisekedi. Un déplacement est ensuite prévu jusqu’à la ville de Goma, à la frontière avec le Rwanda.

Trois vols humanitaires sont programmés à destination de la République démocratique du Congo dans le cadre d’un effort conjoint entre la Commission européenne, la Belgique, la France et les organisations d’aide humanitaire, a précisé la Commission européenne dans un communiqué.

Ils doivent acheminer des travailleurs humanitaires et un total de 40 tonnes de fret comprenant des purificateurs d’eau, un soutien nutritionnel, et des fournitures médicales générales. D’autres fournitures sont également destinées à soutenir la lutte contre le coronavirus en RDC.

La réponse apportée par l’UE pour cette lutte s’appuie sur des contributions de l’ensemble des institutions de l’UE et combine les ressources mobilisées par les États membres et les établissements financiers de l’UE afin de remédier aux conséquences humanitaires, sanitaires et autres de la pandémie de coronavirus, a expliqué l’exécutif bruxellois.

Depuis le début du mois de mai, l’UE a organisé quatre autres vols humanitaires par pont aérien, trois vers la République centrafricaine et un vers São Tomé e Príncipe.

Plusieurs autres vols humanitaires de l’UE sont prévus vers les pays africains dans lesquels la pandémie est susceptible d’aggraver les nombreuses crises humanitaires existantes.

L’Union européenne a alloué début avril à l’Afrique 3,25 milliards d’euros en financements et 1,4 milliard d’euros de prêts pour aider à couvrir les besoins des pays les plus touchés. ACP/Kayu