Kasaï central : l’ONG « TDH » évoque les causes des conflits survenus en territoire de Dibaya

0
516

Kananga, 07 juin 2020 (ACP), M. Anaclet Tshimbalanga, coordonnateur de l’organisation non gouvernementale « Travail et droits de l’homme » (TDH), a cité la revendication liée à la non reconnaissance du pouvoir coutumier par l’autorité publique compétente en la matière parmi les facteurs majeurs à la base des conflits survenus entre 2016-2017 au Kasaï Central, mardi, à Kananga

Il l’a évoqué au cours de la présentation des résultats de la recherche action participative menée dans le territoire de Dibaya dans le cadre du programme de consolidation de la paix au Kasaï et au Kasaï Central avec la Commission diocésaine justice et paix avec l’appui d’Interface.

L’expert du TDH a souligné l’incidence négative du dédoublement des groupements et de l’interférence des services publics dans la gestion du pouvoir coutumier à la base l’embrasement des communautés locales.

M. Anaclet Tshibalanga a démontré le degré de la politisation de certains postes dans les administrations étatiques et para étatiques et la mauvaise répartition des ressources naturelles qui ont suscité des rivalités ethniques et inter communautaire dans les deux provinces.

Cet état des choses a marqué la rupture de confiance ente la population et les services de maintien de l’ordre et la précarité des conditions de vie de la population. Il a évoqué la présence des populations déplacées, des conflits conjugaux et identitaire d’être à la base de ces atrocités ayant provoqué le déplacement des populations en exacerbant l’insécurité alimentaire. ACP/Kayu