Des agronomes et vétérinaires de Mbanza-Ngungu formés à la culture de l’artemisia

0
188

Mbanza-Ngungu, 09 juin 2020 (ACP).- Les agronomes et vétérinaires de Mbanza-Ngungu ont bénéficié d’une formation sur la culture de l’artemisia, une plante capable de guérir le paludisme,  organisée le week-end dans cette cité par la maison de l’Artemisia/RDC, à l’initiative de l’inspecteur provincial de l’agriculture, pêche et élevage, l’Ir Gilbert Toko.

Pendant plus de quatre heures, le Dr Helmut Wolo a démontré cientifiquement à l’assistance les qualités curatives de la plante artemisia contenant 22 principes actifs qui agissent sur le plasmodium, rappelant ainsi dans le développement de son exposé les essais cliniques de la plante artemisia effectués par le Dr Jérôme Munyangi au Maniema sur un échantillon de 970 patients atteints du paludisme et guéris sept jours après la consommation  de cette plante.

Tenant compte de résultats obtenus dans le même cas après consommation cette fois-ci de la chloroquine, il avait été conclu par le Dr Jérôme Munyangi que la potion avec artemisia s’avère plus efficace que la chloroquine dans le traitement du paludisme, a révélé le formateur avant de souligner que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a commencé, petit à petit, à revoir sa position sur l’artemisia et les travaux en rapport avec Covid-19 de ce chercheur congolais qui a fait preuve au monde de ses capacités, malgré que ces puissances refusent jusque là de les  reconnaître.

La partie pratique de cette session a été conduite par l’agronome Jacques Lutete, superviseur et formateur provincial de la Maison Artemisia/Rdc.

Cette formation s’est clôturée par la remise au service de l’Agripel du territoire de Mbanza-Ngungu d’un échantillon des graines de la plante artemisia afra afin d’assurer sa multiplication dans cette partie du Kongo Central.

Gilbert Toko a promis de tout mettre en œuvre pour multiplier cette plante très capitale dans le traitement du paludisme et éventuellement du coronavirus si les travaux du Dr Munyangi parvenaient à être reconnus officiellement. ACP/Kayu