Haut Katanga : inspection des travaux d’extension du centre provincial de prise en charge des cas de la COVID-19

0
231

Lubumbashi, 09 Juin 2020 (ACP).-Le ministre provincial de la santé du Haut Katanga, Dr. Joseph Nsambi Bulanda, a inspecté lundi les travaux d’extension du centre provincial de prise en charge des cas de la COVID-19 situé sur la route de Kasenga à Lubumbashi pour s’enquérir de leur évolution.

Deux blocs constitués de 17 chambres d’une capacité d’accueil de deux ou trois malades chacune ont été rajoutés et le circuit a été refait pour permettre une bonne prise en charge des cas suspects qui viennent pour leurs isolements en attendant la confirmation des résultats et aux non confirmés de sortir par une autre voie pour éviter la contamination.

Le ministre provincial de la santé a, à cet effet, visité le bloc administratif, la morgue dont les travaux de finition sont en pleine exécution, la buanderie, la zone à déchets, le point d’alimentation en eau potable.

Il s’est déclaré satisfait de l’évolution de ces travaux à grande vitesse, avant de saluer le travail abattu sur le site d’isolement par le partenaire MSF et l’équipe provinciale de riposte.

Remise à Likasi d’une ambulance médicalisée à l’équipe urbaine de riposte contre la COVID-19

Le ministre provincial de la santé du Haut Katanga, Dr. Joseph Nsambi Bulanda, a remis le week-end à Likasi une ambulance médicalisée à l’équipe urbaine de riposte contre la COVID-19, par l’entremise de l’autorité urbaine Idesbald Petwe Kapande, pour le transfert des cas confirmés de coronavirus au site d’isolement et de prise en charge.

Il a indiqué que ce charroi automobile, une acquisition du gouvernement provincial, va faciliter à l’équipe de riposte de prendre en toute urgence les prélèvements et de référer les cas suspects dans les sites d’isolement afin de diminuer les risques de contamination locale.

Il a annoncé que le gouvernement provincial a financé la construction d’un centre d’isolement à Likasi et va disponibiliser les équipements pour une prise en charge efficace des cas de coronavirus. Toutefois le coût de ce financement n’a pas été précisé.

Le coronavirus n’est pas une maladie de la honte

Par ailleurs, le ministre Joseph Nsambi a déclaré que le coronavirus n’est pas une maladie de la honte mais qu’elle est comparable aux autres maladies mortelles (fièvre typhoïde, malaria).

Cependant, il a appelé la population à ne pas garder à la maison les malades ou les proches dès l’apparition des premiers signes tels que la toux, la fièvre.

Il a recommandé d’amener toutes les personnes suspectes dans une structure de santé pour permettre à l’équipe médicale de faire des examens. Ceci, permettra d’administrer des soins appropriés, car toute toux ou toute fièvre n’est peut pas forcement être la COVID-19, a-t-il insisté.

Il a parlé de l’importance du diagnostic précoce des cas de coronavirus qui donne plusieurs chances de guérir. ACP/Kayu