Le calme est revenu après les échauffourées entre la police et les vendeurs du marché central de Kinshasa

0
908

Kinshasa, 09 juin 2020 (ACP).- Le calme est revenu au marché central de Kinshasa, à la suite d’une matinée agitée marquée par des échauffourées entre les éléments de la police nationale congolaise (PNC) et les vendeurs qui manifestaient, mardi, pour la réouverture de ce lieu de négoce.


Les accrochages ont eu lieu précisément sur les avenues Bokassa et Kasaï, où les manifestants voulaient détruire les barrières et accéder au marché en vue de reprendre leurs activités. Une initiative qui a échoué grâce à l’intervention des éléments de la police. En attendant le bilan officiel des affrontements de la part de la police nationale, les témoins sur le lieu des incidents font état des blessés et du décès par électrocution d’un manifestant par un câble dénudé.

Certains ont promis de poursuivre leur mouvement des manifestations jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée en leur faveur. Début effectif des activités commerciales au nouveau marché d’Itaga.

Les activités commerciales ont bel et bien débuté au nouveau marché municipal d’Itaga, inauguré, le week-end, par le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, a constaté l’ACP.


Sur place l’on observe une présence importante des étalages en bois aménagés avec la possibilité d’y exposer toutes sortes des marchandises en l’occurrence les bijoux, les vêtements et tant d’autres produits manufacturés qui sont déjà visibles.

A côté des étalages il y a également des maisons commerciales aménagées également
en bois qui attendent d’être occupées. De l’autre côté du centre-ville les commerçants opèrent en toute tranquillité le long des avenues telles qu’Itaga Lac Moëro, etc. ACP/Kayu