Les préoccupations des travailleurs de la SCTP évoquées au ministère de l’Intérieur

0
976

Kinshasa 11 juin 2020 (ACP).- Le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur sécurité et affaires coutumières, Gilbert Kankonde, a échangé mercredi, avec la délégation des syndicalistes de la Société Congolaise de transport et de ports (SCTP) ex ONATRA conduite par son président, Armand Osase, , sur les questions socioprofessionnelles des travailleurs de la SCTP.

Pour le président de la délégation syndicale de la SCTP,  Armand Osase, le vice-Premier ministre Kankonde, les a rassurés  que  le gouvernement va prendre en compte ses préoccupations, car, selon lui, la SCTP fait face à une concurrence agressive de 5 ports privés internationaux, la mettant dans une situation quasi d’arrêt d’exploitation.

Les délégués de la SCPT ont, à cette occasion, invité le vice- Premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité et Affaires coutumières, à plaider auprès  du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de privilégier, lors des mises en place des mandataires des services publics de l’État, les nominations des fils maison.

Les questions liées à la trésorerie de la SCTP  ont également été évoquées car, a-t-il dit, l’État  congolais détient la créance de 400 millions des dollars américains. La SCTP, a souligné Armand Osase,  avait contribué en 2016 à la constitution des capitales  de Congo Airways.  

Le président de la délégation syndicale de la SCTP a, par ailleurs,  appelé les travailleurs au calme et à soutenir le vice-Premier ministre Kankonde qui, par le biais du programme des actions du gouvernement, va trouver des solutions concrètes aux problèmes des agents de la SCTP.

 Les élus provinciaux de Mai-Ndombe reçus au ministère de l’Intérieur

Le vice-ministre de l’Intérieur, Innocent Bokele, a reçu une délégation des députés provinciaux de la province de Mai- Ndombe avec qui il a évalué et discuté des questions liées à la gestion de ladite province.

Pour le président de l’Assemblée provinciale de Mai-Ndombe, Léonard Makombo , la gestion de la province et le problème des arriérés de salaires des élus ont été au cœur des échanges avec le vice-ministre qui s’est montré très réceptif.

Toutefois, a-t-il ajouté, il leur a donné des orientations concrètes et pratiques pour faire face à ces problèmes pendant cette période de l’état d’urgence sanitaire.

Par ailleurs, les élus de Mai-Ndombe ont appelé leurs bases respectives au respect des gestes barrières de la maladie de la  COVID-19 ainsi qu’à ne pas perdre espoir mais plutôt à continuer de multiplier les efforts au travail pour la survie de leurs ménages. ACP/Kayu