Irène Esambo satisfaite de la prise en compte des personnes avec albinisme dans une loi spécifique

0
520

Kinshasa, 12 juin 2020 (ACP)- La ministre déléguée auprès du ministre des Affaires sociales chargée des Personnes handicapées et autres
personnes vulnérables, Irène Esambo Diata, s’est dite satisfaite de la
prise en compte par l’Assemblée nationale des préoccupations liées aux
personnes vivant avec albinisme dans la proposition de loi sur les
personnes handicapées.

La ministre l’a fait savoir mercredi, à l’issue d’une séance de travail avec les membres de la commission socio culturelle de la chambre basse du Parlement.

Pour Mme Esambo, l’avènement de cette loi traduit la vision du Président Félix Antoine Tshisekedi qui veut que toutes les catégories sociales vivant en RDC soient prises en compte et en charge par le gouvernement à travers les mécanismes recommandés.

« Le Chef de l’État a démontré sa vision après avoir retenu dans le
gouvernement de la République, un portefeuille qui se concentre
totalement à toutes les questions liées aux personnes handicapées », a dit la ministre déléguée.

Elle a soutenu que cette proposition de loi intègre, pour la première fois dans l’histoire du pays, des dispositions pertinentes et avantageuses en faveur des personnes vivant avec albinisme. « Les Nations Unies attendent de la RDC un rapport sur la situation générale des personnes handicapées de toutes les catégories. Une fois votée par le Parlement et promulguée par le Chef de l’Etat, cette loi va enrichir ledit rapport », a-t-elle dit.

La proposition de loi sur les personnes handicapées vise notamment à assurer la protection des personnes vivant avec albinisme qui font l’objet de stigmatisation au sein de certaines sociétés, subissant régulièrement des moqueries et des attaques.

Appelé aussi « la loi Bazaïba », du nom de son de son auteur, ce texte de loi a été jugée recevable le 29 mai dernier par la plénière de l’Assemblée nationale qui l’a envoyée à la Commission socio-culturelle pour examen.

D’après la députée nationale Eve Bazaïba, la proposition de loi vise à
faire valoir les droits des personnes handicapées vivant sur le sol
congolais. ACP/Kayu