L’ASBL CODIDIS écoule 75 bidons d’huile de palme de 5 l et 50 sacs des Cossettes du manioc sur le marché de Kinshasa par jour

0
616

Kinshasa, 13 juin 2020(ACP)-. La congolaise de développement industrielle et de distribution (CODIDIS) écoule 75 bidons d’huile de palme de 5 littes 50,  sacs des Cossettes du manioc, 60 sacs de semoule de maïs de 25 kg et 50 sacs des braises sur le marché de Kinshasa par jour, a appris l’ACP jeudi d’une vendeuse dans les stands de cette ASBL CODIDIS à la clôture de la vente.

La source indique que ces produits sont vendus à un prix concurrentiel soit six mille francs congolais (6.000 FC) contre dix mille (10.000 FC) sur le marché habituel pour l’huile de Palme de 5 litres,  quarante-six mille (46.000FC ) contre quatre-vingt-cinq mille (85.000 FC) pour les cossettes du manioc, vingt-huit mille  (28.000 FC) contre trente-cinq mille (35.000 FC) pour le sac des semoules du maïs et vingt-sept mille (27.000 FC) contre trente-cinq mille (35.000FC) pour le sac des braises.

La même source indique que les produits tels que le sac d’oranges, des tomates, de farine de maïs, le choux ainsi que le régime des bananes plantains se négocient à un prix abordable.

Cette opération de vente des produits de grande consommation de déroule chaque semaine sur les marchés municipaux éparpillés à travers la ville de Kinshasa, notamment, UPN, Matière, Zikida et KIngasani en vue de faciliter l’accès de la population aux produits de première nécessité à un prix concurrentiel.

Cette opération de vente des produits de grande consommation se déroule pour éviter la rareté de ces produits alimentaires dans les centres urbains confrontés à la crise économique due à la pandémie de la COVID19.

Ces produits sont achetés par le gouvernement auprès des agriculteurs en provinces à savoir les provinces du Kongo central, du Kwilu, Nord et Sud Kivu et le Katanga dans le cadre de l’approvisionnement de la ville de Kinshasa en produits de première nécessité.

Pour rappel, les activités de CODIDIS s’inscrivent dans le cadre du programme d’urgence alimentaire initié par le Président de la République démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et piloté par la ministre de l’Economie nationale Acacia Bandubola. ACP/Kayu