Appel à un système de santé performant et accessible par tous

0
420

Kinshasa, 18 juin 2020 (ACP).- Le directeur exécutif de la Haute académie de la société civile congolaise (HASCO), Richie Lontulungu, a appelé mercredi, au cours d’un entretien avec l’ACP, les autorités congolaises à s’investir pour doter le pays d’un système de santé performant et accessible à tous.

M. Richie Lontulungu a également invité le gouvernement à acquérir des kits de dépistage rapide de la COVID19 pour réduire le temps de diagnostic et ainsi limiter la propagation de la maladie.

Le directeur exécutif de la HASCO a aussi exhorté l’exécutif national à améliorer sa capacité de dépistage pour atteindre le standard international de 200.000 dépistages par jour.

Il a fait savoir que les hôpitaux du pays sont pris de court entre la COVID19 et d’autres maladies, avant de déplorer des décès qui se succèdent dans des hôpitaux.

Le directeur exécutif de la HASCO à insisté sur le fait que les urgences ne fonctionnent plus correctement dans le pays face à ce problème de prise en charge approprié des patients, avant d’inviter le gouvernement congolais à intervenir pour ramener de l’ordre et sauver des vies .

L’Etat congolais recommandé à doter le pays d’une Loi sur le télétravail

Par ailleurs, le directeur exécutif de la HASCO a recommandé à  l’Etat congolais à tirer profit des conséquences de la COVID19 pour doter le pays d’une loi sur le télétravail afin de réduire le flux des masses dans des places publiques et dans le transport en commun qui présentent un fort risque de contamination.

Richie Lontulungu a rappelé aux autorités congolaises le scepticisme que s’affiche une partie de la population qui doute de l’existence de la maladie, tout en précisant que cette tendance est renforcée par des rumeurs véhiculées par des officines occultes visant à ternir les efforts du gouvernement et du personnel soignant.

Il a, entre autres, demandé à l’Etat congolais d’adopter une loi anti cybercriminalité pour décourager les rumeurs ainsi que  de relancer la recherche biomédicale et scientifique dans le pays en y consacrant un investissement conséquent. ACP/Kayu