Le sénateur Dénis Kambay préconise deux ans de transition comme alternative au sein de V.Club

0
450

Kinshasa, 19 juin 2020 (ACP).- Le sénateur Dénis Kambay Cimbumbu, président honoraire du Comité général des supporteurs de l’AS V.Club, a préconisé une transition de deux ans à la tête du club en attendant la tenue des élections.

Dans une interview accordée à Radio Okapi, Kambay Cimbumbu a expliqué que cette alternative est indispensable et susceptible d’assurer la stabilité du club. Selon lui, la transition sera menée par un digne fils de l’équipe qui sera désigné par le Conseil des sages, faisant savoir que cette transition sera mise à profit pour identifier les vrais Véclubiens et revoir certaines dispositions statutaires pouvant stimuler la réforme du club.

Dénis Kambay n’a pas caché son désaccord sur un probable retour des anciens dirigeants au sein de l’équipe. « Ce que je ne soutiendrai pas, c’est faire toujours la même chose. Nous devons avancer. V.Club doit se professionnaliser par une nouvelle expertise émanant de nouveaux dirigeants car, on ne met pas le vin nouveau dans de vieilles outres », a-t-il dit en soutenant que c’est là toute l’importance de la période transitoire de deux saisons.

Le Comité général des supporteurs rejette l’idée d’une transition de deux ans

Le Comité général des supporteurs de l’AS V.Club a rejeté la proposition d’une transition de deux ans émise par Dénis Kambay et certaines composantes du club.

Le secrétaire général du Comité général des supporteurs, Franck Lokuli, a estimé que, le football étant apolitique, il est inadmissible de concilier V.Club avec une structure politique.

 Il est de bon aloi, selon lui, d’éviter cette confusion injustifiée dans le fonctionnement du club, relevant que cette proposition met à nu le véritable instigateur de la conspiration contre la gestion du Général-major Gabriel Amisi. Franck Lokuli a fait savoir que les statuts de V.Club reconnaissent seulement deux organes pour le bon fonctionnement du club à savoir, l’assemblée générale et le comité de coordination.

Il a ajouté qu’en matière électorale, seule l’assemblée générale a le pouvoir de désigner les dirigeants de différentes instances de l’association, des sections au comité de direction.

« Le processus électoral pour la désignation des prochains dirigeants de l’équipe est irréversible et ne peut pas être compensée par n’importe quelle formule visant à déstabiliser la quiétude au sein de la famille vert et noir », a tenu à préciser Franck Lokuli, tout en regrettant et en dénonçant le fait que, dans toutes les crises qu’a connues le club vert et noir, ce sont souvent les fils-maison qui allument le feu et l’alimentent pour déstabiliser l’équipe.

« Nous sommes vigilants et, en collaboration avec les sages du club, nous étoufferons toute forme de conjuration contre notre chère équipe. Les élections sont irréversibles pour assurer la succession du comité Amisi et inscrire l’AS V.Club dans la dynamique des équipes professionnelles », a-t-il conclu. ACP/ Kayu