L’Assemblée nationale déclare recevable la proposition de loi portant modification du code pénal congolais

0
1554

Kinshasa, 20 juin(ACP)- L’Assemblée nationale a déclaré, jeudi, recevable la proposition de loi modifiant le code pénal congolais, au cours d’une séance plénière présidée par Mme Jeanine Mabunda Liyoko, présidente de la chambre basse du Parlement.

Cette proposition de loi du député Pasi Zapamba modifie le projet de loi modifiant et complétant le décret du 30 janvier 1940 portant code pénal congolais tel que modifié et complété à ce jour.  Ce texte de loi a été  envoyé pour examen approfondi à la commission mixte « Politique administrative et juridique (PAJ) » ainsi qu’à la commission « Socioculturelle ».

Au cours du débat, plusieurs députés nationaux ont indiqué que la proposition de loi reçue par la plénière a l’avantage de compléter l’arsenal juridique dans un domaine où les données sont dépassées depuis plusieurs décennies.  

Le député Pasi Zapamba qui est président de de la section congolaise du Réseau des parlementaires africains contre la corruption (APNAC),a relevé que la corruption prive l’État congolais des ressources invitant la chambre basse à voter des  lois appropriées sur la répression de la corruption, un mal qui n’épargne aucune  catégorie socioprofessionnelle.  

Rapport de  la commission « Défense et sécurité »

La présidente de la commission « Défense et sécurité » de l’Assemblée nationale, Jaynet Kabila, a brossé, dans un  rapport de sa commission, présenté à la plénière de la chambre  basse, un tableau sécuritaire sombre du pays caractérisé par la prolifération des groupes armés dans plusieurs provinces, le détournement des fonds destinés aux militaires, des conflits communautaires, un budget modique destiné à la défense du territoire, des conflits frontaliers, les mauvaises conditions de vie et de travail du militaire et du policier parmi tant d’autres. Elle a invité les pouvoirs publics à l’amélioration des conditions de vie de militaires et policiers.

Il sied de rappeler que le rapport présenté par la présidente de la commission « Defense et sécurité » est intervenu, après  audition, en commission « Défense et sécurité », du ministre de la Défense nationale Aimé Ngoy Mukena et le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur sécurité et affaires coutumières, Gilbert Kankonde. ACP/ Kayu