Les infirmiers des hôpitaux de la MIBA exigent des frais aux patients pour faire aux arriérés de leurs salaires à Mbuji-Mayi

0
144

Mbuji-Mayi, 20 juin 2020(ACP).- Les infirmiers des trois hôpitaux privés de la société MIBA, exigent aux patients le paiement de 2500 FC, avant toute intervention, pour faire face aux arriérés des salaires de 170 mois. a-t-on appris vendredi des sources concordantes.

Cette  situation a fait fuir les malades  dans cette structure de santé qui disposent pourtant d’un personnel soignant de qualité et des matériels adéquats.

Certains malades contactés sur place déplorent ces pratiques contraires au serment prêté par les infirmiers et infirmières, soulignant que tous les frais  de  la prise en charge  sont versés à la caisse, avant la  consultation.

Un des responsables de l’hôpital général de référence St Jean-Baptiste de Bonzola qui a requis l’anonymat, soutient que cette situation est connue de la hiérarchie et qu’il était difficile d’arrêter l’hémorragie face à la précarité de la vie des travailleurs de cette entreprise de manière générale. ACP/Kayu