Clôture à Kinshasa de la 34ème édition numérique du Festival de Joucotej

0
1054

Kinshasa, 22 juin 2020(ACP).- Le président du Conseil d’administration de la « Compagnie Théâtre des Intrigants » (CTI), Crispin Yoka, a clôturé le week-end à Kinshasa, l’édition numérique du Festival des Journées congolaises pour et par l’Enfance et la jeunesse (Joucotej), tenue du 16 au 19 juin 2020, à travers les médias audiovisuels et  dans les réseaux sociaux.

M. Crispin Yoka a indiqué que l’objectif assigné par le conseil d’administration de la CTI était d’utiliser le support numérique pendant cette 34eme édition pour atteindre tous les coins du monde, ajoutant que cet événement, en depit de la Covid 19,  a connu une réussite, parce que  sa structure a eu un écho favorable venant de l’Amérique, de l’Europe et des provinces de la RDC. 

Pour lui, l’artiste est un être qui fait face à certains obstacles et fait jouer son imagination depuis l’antiquité jusqu’à nos jours et se trouve dans une recherche continuelle des voies et moyens, permettant de baliser le schéma pour contourner certains difficultés.

Il a fait savoir que cette édition n’a pas seulement offert de spectacles culturels, elle s’est également substituée en cadre de la lutte contre la pandémie du Coronavirus, à travers une pièce de théâtre axée sur la vulgarisation des gestes barrières recommandés par le Chef de l’État Félix Tshisekedi Tshilombo.

Face à cette optique, M. Yoka a sollicité au comité de gestion de la CTI d’entreprendre des démarches auprès des autorités du pays en vue de permettre à la compagnie de bénéficier d’un appui nécessaire, lui permettant de  progresser.

De son coté, le directeur artistique de la CTI, Valatin Mitendo a relevé le bien fondé de cet événement culturel numérique qui s’est tenu durant 4 jours, grâce à la radio, la télévision, les réseaux sociaux et  les portables utilisés.

Parmi les spectacles ayant marqué cette 34ème édition, l’on a noté les pièces intitulées « Nazali Kinshasa », « Nazali lokola yo », « Locataire gênant », et ceux joués par les écoliers. ACP/Kayu