La pauvreté des parents: un obstacle à la réinsertion familiale des enfants de la rue

0
250

Kinshasa, 23 juin 2020(ACP).- Le centre « LIKEMO (Libota- Kelasi- Mosala)/ CATSR (Comité d’appui au travail social de rue en RDC) éprouve d’énorme difficulté dans la réinsertion familiale des enfants en situation de rue à cause de la pauvreté des parents laquelle s’est érigée en obstacle empêchant ces derniers à récupérer leurs progénitures égarées en vue de leur assurer une prise en charge responsable.

 Le superviseur de l’équipe éducative des travailleurs sociaux de rue (TSR), Ambroise Lufwankenda, l’affirmé lundi au cours d’un entretien avec l’ACP dans le cadre de la Journée internationale de l’Enfant africain célébrée le 16 juin de chaque année.

Il a noté qu’en termes de réinsertion tant scolaire que professionnelle, ce centre d’accueil d’urgence des enfants vulnérables notamment dans la commune de Bandalungwa qui n’est pas doté d’infrastructure attitré, a difficile à caser ces enfants dans des écoles existantes, soit parce que  celles-ci sont souvent bondées, soit encore faute de ressources financières. Il a, à cet effet, interpellé les hommes de bonnes volonté et principalement l’Etat congolais afin que ce dernier déploie des efforts considérables pour améliorer les conditions de vie des parents congolais et joue pleinement son role régalien de défenseur et protecteur des droits de l’Enfant dans le but d’éviter la prolifération du phénomène »Kuluna(Banditisme urbain) » une bombe à retardement pour ce pays. ACP/Kayu